Basket: onzième victoire de rang pour le Brussels, vainqueur à Louvain

14 points pour Radic.
14 points pour Radic. - Belga

Le Brussels ne s’est pas fait piéger lors de son déplacement à Louvain, qu’il retrouvera à domicile ce dimanche, en match en retard de la huitième journée du championnat (65-88). Un nouveau succès qui porte la série bruxelloise à 11 ! Une victoire qui a pourtant mis du temps à se dessiner, la faute à un… chrono récalcitrant comme contre Mons samedi.

Il a fallu attendre quinze minutes avant que les choses rentrent dans l’ordre. Enfin, c’est vite dit, des secondes en fin de premier quart-temps étant carrément supprimées d’un coup ! Bref, un bel amateurisme dont le basket belge n’a pas forcément besoin.

Sur le terrain, les Bruxellois ont fait la course en tête dès le départ en prenant rapidement dix points d’écart ! En difficulté ces dernières semaines, Ivica Radic aura donné le tempo dès ses premières minutes de jeu (14 pts mais aussi 3 interceptions). Malgré l’exclusion du coach Eddy Casteels, les Bears n’ont pas baissé les bras et ont continué à se battre. Sans succès, l’écart ne descendant jamais sous les 12 pts lors du dernier quart. Cette nouvelle victoire rapproche le Brussels de la première place du classement occupée par Ostende. Mais si les Côtiers sont premiers aux points, c’est parce qu’ils comptent un match de plus, alors que les Bruxellois ont le meilleur bilan de la compétition.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite