Accueil Culture Scènes

Fary, le crooner du stand-up

Il est pour trois soirs en Belgique avec son nouveau spectacle, « Hexagone ». Portrait d’un surdoué de la scène qui a de la classe, de l’intelligence et de l’humour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Il a des dreadlocks en chignon, qui lui donnent des airs de neveu de Bobby McFerrin – le vocaliste new yorkais qui musait, en 1988, « Don’t worry, be happy ». Il a la voix douce, en interview, celle d’un petit frère de MC Solaar. La « coolitude », sur scène, d’un cousin de Clooney. Si vous ne le connaissez pas encore, ça ne saurait tarder. À 27 ans, Fary, Français aux origines cap-verdiennes, s’apprête à remplir le Cirque Royal et le Forum de Liège.

L’an passé, le nouveau protégé de Kader Aoun devenait le premier humoriste français à être distribué sur Netflix, avec Gad Elmaleh. Le magazine GQ en faisait son « humoriste de l’année ». On ne parlera pas ici du nombre de vues que ses spectacles génèrent sur les réseaux sociaux (65 millions sur Facebook).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs