Airbus annonce la fin de la production de l’A380

Airbus annonce la fin de la production de l’A380

Airbus a annoncé la fin de la production de l’A380, son vaisseau amiral dont les livraisons cesseront en 2021, a annoncé Tom Enders dans un communiqué jeudi, après que la compagnie Emirates a décidé de réduire ses commandes de 39 A380.

« La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, a déclaré Tom Enders. Cela mettra un terme aux livraisons d’A380 en 2021 ». Emirates remplace cette commande par une autre pour 40 A330neo et 30 A350.

Airbus ne communique pas le montant de cette commande en raison de l’entrée en vigueur de la nouvelle norme comptable IFRES15. De plus, il ne s’agit pas d’une commande ferme mais d’une compensation. Enfin, il ne précise pas les versions de l’appareil.

Plus de 3.000 postes affectés

L’avionneur indique qu’il «  engagera des discussions avec ses partenaires sociaux dans les semaines à venir concernant les 3.000 à 3.500 postes susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années ».

Mais selon le constructeur, « l’actuelle montée en cadence (de production) de l’A320 et la nouvelle commande de gros-porteurs d’Emirates offriront de nombreuses possibilités de mobilité interne. »

Cette décision était attendue, alors que le sort de l’A380 était lié à la décision l’an dernier de la compagnie du Golfe d’acquérir 36 A380 supplémentaires, ce qui donnait à Airbus « une visibilité pour au moins les dix ans à venir », avait assuré Tom Enders à l’époque.

Mais Airbus ne s’était pas caché qu’en l’absence de cette commande, le programme était voué à s’arrêter.

«  Très honnêtement, si nous n’arrivons pas à un accord avec Emirates, il n’y aura pas d’autre choix que d’arrêter le programme », avait déclaré avant l’annonce de cette commande, l’ex-directeur commercial d’Airbus, John Leahy.

Emirates est de loin la principale cliente du Super Jumbo, avec 178 appareils commandés dont plus d’une centaine a déjà été livrée. Au total, l’A380 a été commandé à 321 exemplaires, selon le site internet d’Airbus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite