Accueil Société

«Célibataire cherche climat stable pour relation durable»: les jeunes marchent à Bruxelles

Les slogans s’adaptent pour le jour de la Saint-Valentin.

Temps de lecture: 3 min

Ce jeudi 14 février, des milliers de jeunes se sont réunis sous un soleil radieux à Bruxelles pour la sixième Marche pour le climat. Déjà sur place vers 10h, plusieurs étudiants brandissent des pancartes avec des slogans assez cocasses adaptés pour le jour de la Saint-Valentin : « Célibataire cherche climat stable pour relation durable ».

Les étudiants du supérieur sont également venus en masse soutenir les élèves du secondaire. Ils ne seront en général pas pénalisés en cas d’absence aux cours, d’après un tour d’horizon effectué auprès des principales universités francophones du pays.

Les militantes Anuna De Wever et Adélaïde Charlier en tête du cortège

Les deux co-fondatrices du mouvement « Youth For Climate » sont en tête du cortège qui a démarré à 10h30 de la Gare du Nord pour rejoindre la Gare du Midi, où les jeunes se disperseront vers 13h.

«Aucune organisation ou association ne nous conseille», affirme Anuna De Wever

« Le rendez-vous est donné à Bruxelles pour tout le monde », affirme la jeune Namuroise Adélaïde Charlier, 18 ans. Selon une première estimation, près de 11.000 manifestants seraient déjà présents à 11h. Une information que n’a toutefois pas été confirmée par la police.

Des gilets roses et jaunes sur place

Plusieurs gilets roses participent aussi à la Marche afin « de protéger ceux qui veulent protéger la planète », écrit notre journaliste Anne-Cécile Kirry qui se trouve actuellement sur place.

Le mouvement « Grands-parents pour le climat », un réseau créé en 2015 par un petit groupe de grands-parents belges, est aussi venu encourager les jeunes et leur combat.

« Bravo, continuez ! Vous nous dites : ‘À quoi sert d’aller à l’école tandis que la société nous prive de notre futur ?’ Et ‘quel impact aurions-nous si nous manifestons en dehors des heures de cours ?’ Votre logique est inattaquable, et votre enthousiasme est magnifique, nous sommes fiers de vous», partage le mouvement sur son site internet en soutien aux jeunes manifestants.

Plusieurs centaines de jeunes Liégeois ont rejoint la capitale

Plusieurs centaines de jeunes Liégeois se sont rassemblés jeudi matin à la gare des Guillemins à Liège afin de rejoindre leurs compères bruxellois et manifester pour une politique climatique plus ambitieuse.

Des élèves de l’enseignement secondaire issus de différents établissements de Liège et plusieurs étudiants du supérieur, venant notamment de l’université liégeoise (ULiège), ont envahi par vagues la gare des Guillemins.

Et ailleurs en Belgique

Dans la ville de Mons, le cortège est également conséquent : un millier d’écoliers et d’universitaires se sont mobilisés ce jeudi. « Et 1, et 2, et 3 degrés, c’est un crime contre l’humanité », scandent les jeunes manifestants sur place.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Philippe Pasman, jeudi 14 février 2019, 11:09

    Je me suis déjà longuement exprimé sur le sujet et je ne compte pas réitérer mes arguments. Je tiens, une dernière fois, à informer tous les moutons qui marchent au son du tambour qu’ils vont être tondus jusqu’à la peau et qu’ils s’en souviendront toute leur vie et surtout que les profits de cette tonde irons dans les poches de certains dont les noms ne seront jamais communiqués (on peut toujours espérer un scandale style Publifin mais encore personne ne sera condamné comme d’habitude). Mesurez bien toutes les décisions que vous allez prendre, analysez tous les effets pervers que chaque décision peut engendrer. Prenez votre temps il n’y pas d’urgence, la Belgique n’a, pour ainsi dire, pas d’influence sur le climat mondial, n’endettez pas le pays encore plus, c’est vous qui devrez rembouser. Personnellement, vu mon âge, je suis peu concerné par le problème ce qui n’est pas le cas de mes petits-enfants mais contrairement à ce que certains pensent je ne suis pas assis sur mon portefeuille et je suis partant pour de bonnes mesures contre la surconsommation et le gaspillage indescriptible et écœurant dont nous sommes témoins tous les jours. Pour conclure « Pour être membre irréprochable parmi une communauté de moutons il faut avant toute chose être sois même un mouton » [A. Einstein]. Mais après cela « Vogue la galère » comme disait ma grand’mère. L’avenir est entre vos mains ! En êtes-vous sûr ? J’espère pour vous.

  • Posté par Weissenberg André, jeudi 14 février 2019, 12:32

    Totalement d'accord avec vous. Privilégions le pragmatisme et le bon sens et les mesures aux effets favorables immédiats, notamment sur le portefeuille, plutôt que les fantasmes anti-système ou de décroissance et les mesures utopiques dispendieuses dont les effets sont hypothétiques.

  • Posté par Philippe Pasman, jeudi 14 février 2019, 11:46

    Bien sur que non. mais prenons le temps de faire les choses intelligemment et pas dans l'urgence comme la rue le demande. Et on peut commencer, chacun, à ne pas gaspiller, à réduire nos consommations énergétiques, à ne pas prendre sa voiture pour aller au coin de la rue, éviter tout ce qui est plastique etc...Il n'y a pas besoin de loi pour cela et si tout le monde s'y met cela portera déjà ses fruits. Après il faudra évidemment penser à améliorer les transports publiques

  • Posté par Philippe Steemans, jeudi 14 février 2019, 11:21

    Vous écrivez beaucoup mais vous ne proposez rien de constructif. Faut-il continuer comme on l'a fait jusqu'ici?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko