Accueil Société

Bruxelles et la Wallonie veulent banaliser le doggy bag au restaurant

Alors que la France renoue avec la pratique sur conseils des pouvoirs publics, Bruxelles et la Wallonie élabore une campagne en faveur du doggy bag pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans l’horeca.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Basta la croquette, l’aile de poulet et le restant de gâteau qui filent de l’assiette à la poubelle ! Depuis ce 1er janvier, les autorités françaises recommandent aux restaurateurs – mais sans obligation – de proposer à leurs clients d’emporter leurs restes dans un doggy bag. Le but ainsi recherché par le pays qui vient d’accueillir la COP21 est de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs