Accueil Monde Europe

Espagne: un retour aux urnes qui confirme l’instabilité politique

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a convoqué vendredi des élections législatives anticipées pour le 28 avril. Ce sera le troisième scrutin en moins de quatre ans. Le scénario était inévitable après le rejet du budget sur fond de crise persistante en Catalogne.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Madrid,

La convocation de nouvelles élections législatives en Espagne après l’échec du budget de Pedro Sánchez mercredi confirme l’instabilité politique du pays. En un peu plus de trois ans, les Espagnols auront donc été appelés trois fois aux urnes et auront vécu un changement de gouvernement par le vote d’une motion de censure.

Dans une allocution attendue vendredi matin, le chef du gouvernement Pedro Sánchez a reconnu son impossibilité à continuer à gouverner et a annoncé la date des prochaines élections pour le 28 avril prochain. «  Je crois que l’Espagne n’a pas une minute à perdre, l’Espagne a besoin d’avancer et non pas de reculer  » a-t-il avancé, confirmant son refus de gouverner avec un budget hérité du précédent gouvernement de droite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs