Grand Baromètre: Theo Francken perd sa première place en Flandre

Dans cet article
© Belga.
© Belga.

Dans la nouvelle édition du Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-TVI-Het Laatste Nieuws-VTM, Theo Francken, ex-secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, a perdu sa place de personnalité la plus populaire de Flandre dans notre Grand Baromètre et la cède à Bart De Wever, président de la N-VA. Le Premier ministre Charles Michel reste très populaire au nord et conserve sa troisième place.

Dans la capitale, Olivier Maingain reste la personnalité la plus populaire, malgré le déclin de son parti dans les intentions de vote. Paul Magnette et Charles Michel occupent les deux autres places du podium.

En Wallonie, Paul Magnette reste indétrônable, mais le même Maingain prend la deuxième place (+ 3), devant Elio Di Rupo (– 1).

► En Flandre, la N-VA ne paie pas la chute du gouvernement

Méthodologie

Cette vague de 2.550 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 995 en Wallonie, 996 en Flandre et 559 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 5 au 11 février 2019. Les interviews ont eu lieu en ligne. La marge d’erreur maximale, pour un pourcentage de 50 % et un taux de confiance de 95 % est de +– 3,1 en Wallonie et en Flandre et de +– 4,1 à Bruxelles. Affiliations : ESOMAR, Consumer Understanding Belgium.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :grand baromètre politique|Politique|Paul Magnette|Bart De Wever
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite