Grand Baromètre: les écologistes première famille politique de Belgique

Dans cet article
Grand Baromètre: les écologistes première famille politique de Belgique

La vague verte amorcée lors des élections communales du mois d’octobre dernier va-t-elle se transformer en tsunami ? Un retournement de tendance est toujours possible avant le triple scrutin – fédéral, régional et européen – du 26 mai prochain. Mais si les leçons de notre Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL-TVI-VTM-Het Laatste Nieuws se confirment, les écologistes deviendraient la première force politique à la Chambre avec 29 sièges, un de plus que la N-VA.

Ecolo confirme en effet sa première place à Bruxelles (19,9 % des intentions de vote) et progresse toujours en Wallonie (16,8 %). Groen devient le deuxième parti de Flandre (15,6 %) et devance désormais le CD&V.

Par le passé, les écologistes ont connu la déconvenue de sondages prometteurs qui ne se concrétisaient pas dans les urnes. S’ils parviennent à faire mentir cette mauvaise habitude, ils peuvent rêver de décrocher une première ministre-présidence (à Bruxelles), voire le 16 rue de la Loi.

► Gare aux (dé)gelées tardives!: notre analyse sur Le Soir+

Méthodologie

Cette vague de 2.550 répondants, formant des échantillons représentatifs des Belges de 18 ans et plus à raison de 995 en Wallonie, 996 en Flandre et 559 dans les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale, a été réalisée du 5 au 11 février 2019. Les interviews ont eu lieu en ligne. La marge d’erreur maximale, pour un pourcentage de 50 % et un taux de confiance de 95 % est de +– 3,1 en Wallonie et en Flandre et de +– 4,1 à Bruxelles. Affiliations : ESOMAR, Consumer Understanding Belgium.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  2. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

  3. Une vaste opération de démantèlement du réseau IPTV en Europe a permis de fermer plusieurs centaines de serveurs utilisés pour le piratage.

    Le vrai ou faux: existe-t-il des risques pour l’utilisateur de l’IPTV?

La chronique
  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite