Thierry Neuville au rallye de Suède: «Je vise la 2e place»

Thierry Neuville au rallye de Suède: «Je vise la 2e place»
Photo News

Héros malheureux du premier jour, hommes du match le lendemain : Sébastien Ogier (deux) et Jari-Matti Latvala (un) se sont partagé les trois meilleurs temps dans les trois spéciales de la boucle matinale, samedi au rallye de Suède. Sans aucun effet au classement général, dont ils occupent les tréfonds. En revanche, en visitant un mur de neige pendant une minute et demie, Teemu Suninen, héros du premier jour, a abandonné ses (minces espoirs de succès), lui aussi. Du coup, un tapis blanc vers la victoire se déroule déjà sous les roues de la Toyota d’Ott Tanak.

Mikkelsen en point de mire

Relégué à plus d’une demi-minute, Andreas Mikkelsen ne constitue pas une véritable menace pour l’Estonien. Le Norvégien est même plutôt devenu la cible de son équipier Thierry Neuville, qui accuse 18 secondes de retard sur lui. Samedi matin, notre compatriote s’est rapidement joué de Loeb et Lappi pour passer en 5e position, et même gagner un rang supplémentaire suite aux errements de Suninen.

Du coup, il pointe désormais à 1,1 seconde d’Evans, et aura donc son équipier Mikkelsen en point de mire pour la deuxième marche du podium. Alors que d’aucuns spéculaient déjà sur d’éventuels ordres d’équipe visant à faire ralentir le Norvégien, on a plutôt le sentiment que son meilleur pote Neuville va tout mettre en œuvre pour aller le rechercher à la régulière.

Neuville : « Voiture trop souple »

« Dix-huit secondes, cela me semble jouable, souriait Neuville avant d’entrer au parc de service de Torsby. Je ne sors pas l’attaque maximum, car je n’ai pas envie de prendre des risques inutiles, et puis la voiture est un peu trop souple dans le rapide. Elle a tendance à louvoyer un peu trop. Dans le sinueux en revanche, je me régale à son volant. Dans l’ensemble, je suis à l’aise dans la voiture, et puis surtout, les conditions sont bien meilleures qu’hier, et en tout cas meilleures que ce à quoi je m’attendais. Bref, nous allons continuer comme ça, même si les conditions de l’après-midi seront sans doute un rien différentes en fonction des températures et du chantier laissé par le premier passage. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Aux éditions Weyrich, Hugues Wenkin et Christian Dujardin réexpliquent l’importance du front nord dans l’issue de la bataille des Ardennes. © Dominique Duchesnes.

    75 ans de la bataille des Ardennes: pourquoi ce fut aussi la bataille des ponts

  2. Les avocats d’Albert II, Me Alain Berenboom et Me Guy Hiernaux

    L’avocat d’Albert II sort du silence: «Il n’a jamais considéré Delphine comme sa fille»

  3. Les racines de Pierre Wynants sont place Rouppe, où la prodigieuse cave compte pas moins de 25.000 bouteilles. Son petit-fils Loïc y travaille en salle et comme sommelier.

    Les racines élémentaires de Pierre Wynants: «J’ai été viré de l’école, ça a été ma chance»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite