Eurovision 2019: le représentant de la France Bilal Hassani dévoile le clip de sa chanson «Roi» (vidéo)

Eurovision 2019: le représentant de la France Bilal Hassani dévoile le clip de sa chanson «Roi» (vidéo)
Youtube/BilalHassani

Il avait prévenu ses abonnés sur les réseaux sociaux : « Une petite surprise à 18h sur ma chaîne ». Ce vendredi 15 février, à 18h pétantes donc, Bilal Hassani a tenu sa promesse et dévoilé, via son compte YouTube, le clip de la chanson « Roi », chargée de représenter la France à l’Eurovision 2019.

>Eurovision : Bilal Hassani pourrait être écarté du concours (vidéo)

Voir la vidéo sur mobile

Bilal Hassani, c’est ce jeune chanteur de 19 ans portant la perruque blonde et victime d’une violente cabale homophobe et raciste sur les réseaux sociaux depuis que sa participation aux sélections françaises pour l’Eurovision est enclenchée. Face au déferlement d’insultes, il a tenu bon. Et est donc officiellement le représentant français pour le grand concours européen de la chanson.

>Eurovision: victime d’homophobie, Bilal Hassani porte plainte

« Roi » résonne particulièrement fort dans l’histoire de Bilal Hassani puisque les paroles de la chanson évoquent l’acceptation de soi, comme le note BFMTV. Depuis que le clip de « Roi » est sorti, il y a moins de 24 heures au moment d’écrire ces lignes, la vidéo a déjà été vue à plus de 4 millions de reprises. Un succès d’audience qui ne fera malheureusement pas taire les haters.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite