ATP New York: l’improbable finale entre Reilly Opelka et Brayden Schnur

photo news
photo news

Opelka a fait mordre la poussière en demi-finale au grand favori, son compatriote John Isner (ATP 9), battu 6-7 (8/10), 7-6 (16/14), 7-6 (7/4) après deux heures et 31 minutes de jeu.

Isner a pourtant eu six balles de match dans le jeu décisif du 2e set.

Présenté comme le meilleur serveur du circuit, il s’est fait prendre à son propre jeu par Opelka, qui a distillé 43 aces, soit cinq de plus que son adversaire.

Avec un total de 81 aces, Opelka et Isner, qui culminent tous à deux à plus de deux mètres, ont explosé le précédent record du circuit ATP, 71 aces servis lors du match entre l’Australien Nick Kyrgios et Ryan Harrison en début d’année à Melbourne.

Opelka avait déjà battu Isner en 2019, au premier tour de l’Open d’Australie, où David Goffin l’avait éliminé au premier tour en 2017

À 21 ans, l’ancien vainqueur du tournoi de Wimbledon junior sera favori de sa première finale, face à un joueur inconnu du grand public.

Avant cette semaine à New York, Brayden Schnur, 23 ans, affichait à son bilan sur le circuit ATP cinq défaites en cinq matches.

Passé par les qualifications pour entrer dans le tableau principal, il a dû repousser deux balles de match au 2e tour contre l’Américain Steve Johnson (ATP 34), avant de s’imposer 6-4, 4-6,7-6 (7/4).

Il a ensuite bataillé pendant 2 h 39 minutes, soit le plus long match du tournoi, pour venir à bout de l’Italien Paolo Lorenzi (ATP 111) 6-7 (7/9), 7-6 (7/5), 7-5, soi.

En demi-finale, il a fait plier un autre joueur d’expérience, l’Américain Sam Querrey (ATP 49) en trois sets 7-6 (9/7), 4-6, 6-3.

En cas de victoire dimanche et de premier titre, le Québecois fera son entrée dans le top 100 mondial. Il empochera un chèque de 119.000 dollars, qui équivaudra la moitié de ses gains totaux depuis qu’il est passé professionnel en 2016.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. Kim en balade, samedi matin, sur la plage du célèbre Burj Al Arab, l’hôtel aux... 7 étoiles. @News

    Tous les regards sur Kim Clijsters à Dubaï

  3. Tristan Moreau et Nathalie Van Tongelen, au coeur du nouveau spectacle, «
Studio 100 part en live
». © Mathieu Golinvaux

    Studio 100 sort de l’écran pour un nouveau show musical

La chronique
  • Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

    Saisissant la perche tendue récemment par David Van Reybrouck, je prends la plume. Le Roi et moi, nous avons un intérêt commun dans le dénouement de la crise politique actuelle. Que serait un Roi sans son royaume ? Que serait une constitutionnaliste sans sa Constitution ? En cas d’éclatement du pays, que deviendront le Roi, sa famille, ses palais et ses yachts ? En tant que constitutionnaliste, que ferai-je de ce know-how constitutionnel local inédit sur BHV, les matières personnalisables et l’autonomie constitutive ? Pas de doute : les constitutionnalistes belges et la famille royale feront le désespoir des bureaux de placement professionnel. De manière à la fois intéressée et désintéressée, je glisse donc au Roi quelques petites recettes.

    Ceci n’est pas une pipe...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: un conseil d’ami, n’essayez plus N-VA et PS

    Mais franchement, qui est surpris ? Koen Geens était bien culotté ce vendredi soir de rejeter la responsabilité de l’échec de sa mission sur Paul Magnette et le PS. Il fallait être Hibernatus ou moine ces derniers mois pour ne pas avoir compris que le PS ne monterait pas dans un gouvernement avec la N-VA. Certains observateurs s’en gaussaient vendredi matin : il n’y avait dans l’interview de Paul Magnette au Soir qu’une confirmation du « jamais avec la N-VA » tant de fois prononcé....

    Lire la suite