Accueil Économie

Au départ de l’ALE, Stéphane Moreau s’est bâti un petit empire

Nethys, c’est l’histoire d’un protégé de Michel Daerden qui transforme l’Association liégeoise d’électricité (ALE) en un groupe tentaculaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Nethys n’a plus grand-chose à voir avec l’Association liégeoise d’électricité (ALE), l’intercommunale de gestion du réseau de distribution d’électricité, à la tête de laquelle Stéphane Moreau, un protégé de Michel Daerden, accède en 2005. En quelques années, le nouveau patron a développé un groupe que d’aucuns qualifient de tentaculaire, en s’appuyant sur Ogeo, qui, regroupant les fonds de pensions des intercommunales liégeoises, en garantit la capacité financière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs