Pour ses 15 ans, Tomorrowland s’offre sa propre radio numérique

©Belga
©Belga

Le festival de musique électronique Tomorrowland lance sa propre radio numérique à l’occasion de son quinzième anniversaire. Elle sera disponible à l’écoute 24 heures sur 24, sept jours sur sept, dès ce lundi après-midi et jusqu’au 31 août inclus, via le site internet du festival, sa nouvelle application mobile ou, dans une dizaine de jours, via le système DAB+ (en Flandre et à Bruxelles).

La radio numérique « Tomorrowland One World Radio » offrira, selon les organisateurs du festival, du contenu unique, des DJ-sets que l’on n’entend pas ailleurs ainsi que «  l’ensemble des moments mythiques vécus tout au long des 15 années précédentes. »

«  Cela fait deux ans que nous travaillons à son élaboration et sommes impatients de la partager », déclarent dans un communiqué les organisateurs du célèbre festival de musique électronique.

Une programmation éclectique

Le festival promet que sa radio aura une «  programmation éclectique » avec des artistes nationaux et internationaux estampillés Tomorrowland, comme Armin van Buuren ou les deux sœurs « Nervo », mais elle sera aussi «  une scène ouverte pour les talents de demain » et « un espace pour créer et partager de nouveaux contenus quotidiennement ».

La 15e édition de Tomorrowland se tiendra au domaine provincial « De Schorre » à Boom du 19 au 21 et du 26 au 28 juillet. Plus de 1.000 artistes y sont attendus sur scène. Les 400.000 tickets ont déjà été vendus.

Enfin, cette année, une première édition de « Tomorrowland Winter » est prévue, du 9 au 16 mars, à l’Alpe d’Huez, en France.

► Une édition hivernale de Tomorrowland organisée dans les Alpes à 1.800 mètres d’altitude

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite