Accueil Société Régions Bruxelles

Fronde verte contre les panneaux LED dans plusieurs communes bruxelloises

JCDecaux entend digitaliser un tiers de ses espaces publicitaires actuels. L’opérateur a négocié la mesure en échange de l’électrification d’un tiers de sa flotte. Six communes aux majorités partiellement Ecolo s’opposent à l’installation de ces dispositifs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Replantons le décor : dans le but d’encourager davantage de cyclistes potentiels à se mettre en selle, le ministre régional de la Mobilité, Pascal Smet (SP.A), concluait l’été dernier un deal avec JCDecaux, opérateur actuel du parc de Villo !, chargé d’amorcer l’électrification du tiers de sa flotte de deux roues en libre-service. Présentée à l’époque comme le résultat d’intenses négociations avec l’opérateur publicitaire, cette modernisation n’a cependant pas été obtenue sans contrepartie. Sous réserve de l’obtention du permis d’urbanisme requis, JCDecaux a en effet réclamé et obtenu la possibilité de remplacer 30 % de ses panneaux publicitaires traditionnels par des panneaux LED de nouvelle génération.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Morenville Catherine, mardi 19 février 2019, 21:55

    Juste une petite erreur factuelle, la commune de Saint-Gilles n'a pas emboîté le pas, on a été au contraire une des premières à remettre un avis défavorable, avis passé au Collège le 3 janvier 2019 !

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, mardi 19 février 2019, 12:56

    Tiens !, on m'avait toujours dit que les LED consommaient nettement moins d'énergie et que les vélos électriques étaient la panacée. Il faudra donc que l'on explique pourquoi ce sont les 'écolos' qui sont le plus opposés à ces modifications. Personnellement, je préférerais la disparition de tous ces panneaux publicitaires mais c'est assez utopique, hélas.

  • Posté par Ask Just, mardi 19 février 2019, 13:33

    J'imagine que c'est ironique. Sinon, je tente une explication très simple: un écran LED (on ne parle pas d'ampoule, il faut se mettre à jour en nouvelles technologies) pollue beaucoup plus à la fabrication et à l'usage qu'une affiche papier. Attention, l'"antiécoloboboisme" sanguin nuit au cerveau :) Sinon, d'accord avec vous, on vivrait mieux sans ces comédons visuels et insultes à l'intelligence à tous les coins de rue.

  • Posté par SERVICE COMPTABILITE(CMM) , mardi 19 février 2019, 10:28

    Notre oeil est constitué de Bâtonnets et de cônes. Tandis que les cônes s'attachent (entre autres) à rendre une image nette de l'objet sur lequel le regard se focalise, les bâtonnets prennent en charge la vison périphérique et ont notamment pour fonction de nous alerter de tous les mouvements présents dans notre champ périphérique. A une certaine époque, dans la nature, cela permis à l'homme de se protéger des danger que pouvaient représenter ses ennemis (hêtres humains ou animaux) en détectant les mouvements les mouvements situés hors de la focalisation de son regard. Aujourd'hui, cette particularité de l'oeil permet de traverser la rue sans se faire écraser par un vélo, ou de conduire une voiture en présentant l'arrivée d'un autre véhicule dans notre champ périphérique. Car dès qu'un mouvement apparait dans notre champ périphérique, les bâtonnets nous alertent et nous obligent physiologiquement parlant à regarder vers la source du mouvement. C'est par exemple pour cette raison que, quand vous êtes dans un café, il vous être pratiquement impossible de vous concentrer uniquement sur votre interlocuteur lorsque derrière celui-ci des écrans de tv diffuse des image en mouvement. De même, lorsque nous sommes au volant, la présence d'images en mouvement et de surcroits à forte luminosité, nous empêche obligatoirement de nous concentrer sur la route ! Au delà de l'aspect écologique dont il faut tenir compte, il y a donc un réel danger à négliger l'aspect sécuritaire.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 19 février 2019, 10:21

    Et pendant ce temps des décisions sont prises dans notre dos,mais puisque les gens ne sentent plus concernés que par l "ecologie" tout passe comme une lettre à la poste ni vu ni connu

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs