JO 2032: l’Indonésie confirme sa candidature au CIO

JO 2032: l’Indonésie confirme sa candidature au CIO
Photo News

Le président indonésien Joko Widodo a envoyé un courrier au Comité International olympique (CIO) pour confirmer et appuyer la candidature de son pays à l’organisation des Jeux Olympiques de 2032, a annoncé Antara, l’agence de presse officielle de l’état indonésien.

Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux Olympiques, a réagi en reconnaissant que l’Indonésie avait déjà fait ses preuves en matière d’organisation. « C’est un solide point de départ », a-t-il reconnu Le pays avait en effet accueilli les 18e Jeux asiatiques il y a un an, et avait alors été chaudement félicité par le président du CIO Thomas Bach pour ses capacités d’organisation.

« Le grand succès qu’ont connu ces Jeux asiatiques est très impressionnant », avait-il souligné. « De ce fait le CIO est très sensible à la candidature de l’Indonésie pour les Jeux olympiques de 2032 ».

Ces Jeux asiatiques ne s’étaient pourtant pas déroulés sans anicroches. Le principal problème avait été le système de billetterie chaotique et beaucoup de fans n’avaient pas pu assister à certaines épreuves malgré un nombre important de sièges vides dans les tribunes. Au point qu’une remontrance avait été envoyée aux organisateurs, leur demandant notamment de réduire le nombre de places réservées aux invités et aux VIP, qui atteignait parfois jusqu’à 40 % des places.

Les JO de 2020 se disputeront à Tokyo, avant d’être organisés à Paris en 2024, puis à Los Angeles en 2028. Si l’organisation de l’édition suivante devait être attribuée à l’Indonésie, ce serait la première fois que l’événement se déroule dans un pays de l’Asie du Sud-Est. A noter que l’Inde envisage de déposer une candidature, et que les deux Corées entendent s’unir pour la circonstance.

L’Indonésie était quatrième derrière la Chine, le Japon et la Corée du Sud, lors des Jeux Asiatiques de 2018 qui s’étaient tenus à Jakarta, à Palmebang et sur l’île de Sumatra.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

Chroniques
  • Élections 2019: Jan Jambon, le vegan patron boucher

    Jan Jambon, Premier ministre ? Mais c’est comme si on mettait un vegan à la tête d’une boucherie ! » Et voilà donc ce que twittait ce lundi un facétieux, suite à l’interview au Nieuwsblad où Jan Jambon annonçait sa détermination à devenir Premier ministre de la Belgique. L’idée avait bien été déjà balancée il y a quelques semaines en marge de l’annonce par Bart De Wever de sa candidature comme ministre-président de la Flandre. Le président de la N-VA avait alors poussé l’un de ses meilleurs ex-soldats au fédéral à faire un coming out : « Mais dis-le que tu es candidat à devenir Premier ministre ». Jan Jambon, un peu gêné, avait pouffé puis confirmé, tout le monde avait ri et on était passé à autre chose.

    Mais voilà, c’est de retour ! Et cette fois, de...

    Lire la suite

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite