Accueil Société

Pourquoi la «réforme Saidi» est mort-née

Le discours d’Ismaël Saidi semble encore difficilement audible au sein de la communauté musulmane. L’affaire a aussi pris une tournure politique.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 2 min

L’« affaire » Ismaël Saidi n’en finit pas de susciter du remous. Pour rappel, mercredi, Le Soir révélait que la Région bruxelloise avait débloqué un subside de 275.000 euros pour soutenir un projet – porté par Ismaël Saidi, « coordinateur », mais aussi par les islamologues Rachid Benzine et Michael Privot, producteurs des contenus scientifiques – de capsules vidéo visant à recontextualiser ce qui est inscrit dans le Coran. Des concepts comme le « djihad », le « mécréant » ou le « voile » seraient ainsi abordés façon « C’est pas sorcier » pour lutter contre la radicalisation des jeunes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs