Rassemblement contre l’antisémitisme à Paris: 20.000 personnes mais peu de jeunes (photos)

© EPA
© EPA

Des milliers de personnes se sont rassemblées mardi soir à Paris et partout en France pour protester contre la multiplication des actes antisémites dans l’Hexagone, illustrée le jour-même par la découverte de 96 tombes juives profanées dans un cimetière alsacien, et contre laquelle Emmanuel Macron a promis la plus grande fermeté.

© AFP
© AFP

«La République est un bloc», a déclaré le président de la République au Mémorial de la Shoah, où il s’est rendu en fin de journée en compagnie des présidents des deux chambres du Parlement pour se recueillir et déposer une gerbe.

© AFP
© AFP

Au même moment, la place de la République à Paris était noire de monde, la foule de 20.000 personnes selon le PS brandissant ici ou là des pancartes «Ça suffit» — le mot d’ordre du rassemblement. Une cinquantaine de partis, associations, mouvements avaient appelé à faire front commun contre l’antisémitisme, à l’initiative du premier secrétaire du PS Olivier Faure.

«Les jeunes sont de moins en moins concernés, ils s’en fichent. Ça me dégoute mais je leur en veux pas, ils ne sont pas assez bien informés»: Iis étaient des milliers à Paris contre l’antisémitisme mais peu de jeunes, ont déploré de nombreux participants.

Le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a pris place au sein d’un périmètre sécurisé où se pressaient de nombreux représentants politiques. «Se rassembler, c’est nécessaire. Ça n’est pas suffisant, mais c’est nécessaire pour dénoncer ce qui n’est pas acceptable. Ensuite il y aura du travail d’éducation, de formation, probablement un travail législatif, aussi», a déclaré Philippe à l’issue de la cérémonie.

© MAXPPP
© MAXPPP

Les anciens présidents de la République François Hollande et Nicolas Sarkozy étaient présents, ainsi que le président de LR Laurent Wauquiez ou le délégué général de La République en marche Stanislas Guerini.

© AFP
© AFP

«L’antisémitisme, ça n’est pas l’affaire des juifs, c’est l’affaire de tous les Français», a déclaré Hollande. «Un certain nombre d’individus provoquent, insultent l’autorité de l’État. L’État doit répondre. Je suis sûr qu’il le fera, mais il faut le faire maintenant et avec une fermeté extrême», a de son côté affirmé Sarkozy.

© AFP
© AFP

Des «gilets jaunes» avaient fait le déplacement, notamment Côme Dunis et Frédéric Mestdjian, de la liste «Ralliement d’initiative citoyenne», souhaitant démentir par leur présence le fait que le mouvement des gilets jaunes soit gangréné par l’antisémitisme. Le philosophe Alain Finkielkraut avait été la cible d’insultes antisémites, samedi en marge d’une manifestation de «gilets jaunes».

© AFP
© AFP

Le chef de file de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon avait lui fait le choix de participer à un rassemblement à Marseille. «Toute forme de discrimination de racisme, d’antisémitisme, de sexisme et d’homotopie, incarnent ce que nous pouvons appeler le mal», a déclaré Mélenchon, mettant en garde une nouvelle fois contre «une utilisation politicienne de ces circonstances».

© PhotoPQR
© PhotoPQR

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite