Batibouw s’offre une cure de jouvence

Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure...
Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure... - pierre-yves thienpont.

La construction de logements se porte bien en Belgique (surtout en Flandre). Les carnets de commandes des entrepreneurs débordent. Le secteur manque cruellement de main-d’œuvre qualifiée. La rénovation continue à bien marcher. La démolition-reconstruction, pareil.

Les temps sont à la construction, oui, oui, mais à la construction verte, ou écologique, un terme qui est redevenu (très) à la mode, surtout depuis que des jeunes brossent les cours pour défiler dans les rues (et qu’Ecolo a remporté les dernières élections… et se place en futur grand vainqueur des suivantes).

Les tuiles, ardoises, briques, robinets, pommeaux de douche, vannes thermostatiques, carrelages, planchers, interrupteurs, systèmes d’alarme, portes de garage, mobiliers de jardin, taques de cuisson, fenêtres, châssis, tout, tout, absolument tout est devenu, comme par magie, le plus grand défenseur de l’environnement.

Aujourd’hui, il faut é-li-mi-ner les déchets et les nuisances liés à la construction, l’un des secteurs les plus polluants pour l’air qu’on respire, et re-cy-cler un maximum. Le cradle to cradle est entré dans le langage courant (ou presque), on construit des logements modulables dans le temps, histoire d’éviter de devoir démolir pour reconstruire parce qu’une famille se réduit ou s’agrandit.

La configuration des lieux où l’on vit change. On vit plus vieux et en meilleure forme, on se sépare plus qu’avant, on n’a plus honte de rester célibataire. Conséquence : il faut des logements plus petits sans négliger toutefois les plus grands car il faut aussi loger ceux qui se remettent en ménage et pratiquent la multiplication des enfants. Mais ces logements doivent rester accueillants et fonctionnels. Equation pas facile à résoudre.

Les permis (de bâtir, de rénovation…) sont toujours aussi longs à obtenir mais les communes promettent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour accélérer le tempo.

Aujourd’hui, grâce à internet, on peut tout contrôler : les fréquentations de son conjoint, mais aussi, moins peps, son chauffage, la consommation de sa machine à laver ou la contenance de son frigo. L’outillage ne cesse de se développer avec des produits dont la majorité des bricoleurs ne soupçonnent même pas l’existence. La liste est encore longue.

Bienvenue à Batibouw.

Sur le même sujet
BatibouwRénovationBelgique
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Bois-du-Luc s’apprête à retrouver une seconde jeunesse.

    Par Jean-Christophe de Wasseige

    Immo

    Rajeunir une cité minière

  • Voilà à quoi ressembleront vos recherches sur la plateforme de Batibouw pendant les heures d’ouverture du salon. Un assistant vous aidera à vous y retrouver...

    Un salon Batibouw qui fera date

  • Le logement étudiant intéresse beaucoup les petits investisseurs qui cherchent à miser leurs premiers deniers dans le secteur immobilier.

    Le logement étudiant, un «produit» toujours très attractif

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 57674577

    Après un quadrimestre d’isolement, les étudiants sont en perte de sens

  2. 10906338-040

    Livraison de vaccins contre le coronavirus: de bonnes et de mauvaises nouvelles

  3. PHOTONEWS_10906318-005.JPG

    Coronavirus: les 7 différences entre le confinement de 2020 et celui de 2021 (infographie)

La chronique
  • La chronique Carta Academica: «Des bienfaits macroéconomiques des politiques fiscales redistributives…»

    C’est peu dire que la crise sanitaire en cours a beaucoup contribué à une accentuation de la dualisation sociale. Pour s’en convaincre, on scrutera de près les rapports de l’OCDE (1). D’après cette source, les secteurs les plus affectés sont ceux qui emploient davantage de travailleurs précarisés et/ou peu qualifiés. Que l’on songe, par exemple, à l’Horeca.

    À l’opposé, comme n’a pas non plus manqué de le relever l’OCDE, les ménages qui disposaient déjà avant la pandémie d’un patrimoine financier conséquent ont continué à s’enrichir. À la base de cette divergence, on pointera les performances des marchés financiers portés à bout de bras par les banques centrales depuis le krach de la fin mars de l’année dernière.

    Confinement et bazooka monétaire

    Souvenons-nous. Alors que les mesures de...

    Lire la suite

  • Seuls les adultes peuvent supporter de perdre le temps qu’ils ont déjà eu

    Interdits de voyager tout le mois de février ! Cette période délimitée vise surtout à contrer les velléités de prendre l’air hors de Belgique le Mardi gras. Dans le concret, reconnaissons-le, cet interdit-là n’est pas celui qui va affecter le plus de Belges ; cela fait des mois désormais que la plupart d’entre nous ne bougeons quasi plus, ou alors à l’intérieur d’un périmètre très déterminé ou de nos quatre murs nationaux.

    ...

    Lire la suite