Batibouw s’offre une cure de jouvence

Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure...
Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure... - pierre-yves thienpont.

La construction de logements se porte bien en Belgique (surtout en Flandre). Les carnets de commandes des entrepreneurs débordent. Le secteur manque cruellement de main-d’œuvre qualifiée. La rénovation continue à bien marcher. La démolition-reconstruction, pareil.

Les temps sont à la construction, oui, oui, mais à la construction verte, ou écologique, un terme qui est redevenu (très) à la mode, surtout depuis que des jeunes brossent les cours pour défiler dans les rues (et qu’Ecolo a remporté les dernières élections… et se place en futur grand vainqueur des suivantes).

Les tuiles, ardoises, briques, robinets, pommeaux de douche, vannes thermostatiques, carrelages, planchers, interrupteurs, systèmes d’alarme, portes de garage, mobiliers de jardin, taques de cuisson, fenêtres, châssis, tout, tout, absolument tout est devenu, comme par magie, le plus grand défenseur de l’environnement.

Aujourd’hui, il faut é-li-mi-ner les déchets et les nuisances liés à la construction, l’un des secteurs les plus polluants pour l’air qu’on respire, et re-cy-cler un maximum. Le cradle to cradle est entré dans le langage courant (ou presque), on construit des logements modulables dans le temps, histoire d’éviter de devoir démolir pour reconstruire parce qu’une famille se réduit ou s’agrandit.

La configuration des lieux où l’on vit change. On vit plus vieux et en meilleure forme, on se sépare plus qu’avant, on n’a plus honte de rester célibataire. Conséquence : il faut des logements plus petits sans négliger toutefois les plus grands car il faut aussi loger ceux qui se remettent en ménage et pratiquent la multiplication des enfants. Mais ces logements doivent rester accueillants et fonctionnels. Equation pas facile à résoudre.

Les permis (de bâtir, de rénovation…) sont toujours aussi longs à obtenir mais les communes promettent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour accélérer le tempo.

Aujourd’hui, grâce à internet, on peut tout contrôler : les fréquentations de son conjoint, mais aussi, moins peps, son chauffage, la consommation de sa machine à laver ou la contenance de son frigo. L’outillage ne cesse de se développer avec des produits dont la majorité des bricoleurs ne soupçonnent même pas l’existence. La liste est encore longue.

Bienvenue à Batibouw.

Sur le même sujet
BatibouwRénovationBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Si le Myanmar annonce des mesures de retour et que le Bangladesh s’engouffre dans la brèche, non seulement peu de Rohingyas sont candidats au retour mais les experts internationaux confirme que les conditions ne sont pas réunies.

    Deux ans après, l’impossible retour des Rohingyas

  2. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  3. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite