Batibouw s’offre une cure de jouvence

Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure...
Batibouw ouvre ses portes sur fond de conjoncture favorable pour la construction et la rénovation. Pourvu que ça dure... - pierre-yves thienpont.

La construction de logements se porte bien en Belgique (surtout en Flandre). Les carnets de commandes des entrepreneurs débordent. Le secteur manque cruellement de main-d’œuvre qualifiée. La rénovation continue à bien marcher. La démolition-reconstruction, pareil.

Les temps sont à la construction, oui, oui, mais à la construction verte, ou écologique, un terme qui est redevenu (très) à la mode, surtout depuis que des jeunes brossent les cours pour défiler dans les rues (et qu’Ecolo a remporté les dernières élections… et se place en futur grand vainqueur des suivantes).

Les tuiles, ardoises, briques, robinets, pommeaux de douche, vannes thermostatiques, carrelages, planchers, interrupteurs, systèmes d’alarme, portes de garage, mobiliers de jardin, taques de cuisson, fenêtres, châssis, tout, tout, absolument tout est devenu, comme par magie, le plus grand défenseur de l’environnement.

Aujourd’hui, il faut é-li-mi-ner les déchets et les nuisances liés à la construction, l’un des secteurs les plus polluants pour l’air qu’on respire, et re-cy-cler un maximum. Le cradle to cradle est entré dans le langage courant (ou presque), on construit des logements modulables dans le temps, histoire d’éviter de devoir démolir pour reconstruire parce qu’une famille se réduit ou s’agrandit.

La configuration des lieux où l’on vit change. On vit plus vieux et en meilleure forme, on se sépare plus qu’avant, on n’a plus honte de rester célibataire. Conséquence : il faut des logements plus petits sans négliger toutefois les plus grands car il faut aussi loger ceux qui se remettent en ménage et pratiquent la multiplication des enfants. Mais ces logements doivent rester accueillants et fonctionnels. Equation pas facile à résoudre.

Les permis (de bâtir, de rénovation…) sont toujours aussi longs à obtenir mais les communes promettent de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour accélérer le tempo.

Aujourd’hui, grâce à internet, on peut tout contrôler : les fréquentations de son conjoint, mais aussi, moins peps, son chauffage, la consommation de sa machine à laver ou la contenance de son frigo. L’outillage ne cesse de se développer avec des produits dont la majorité des bricoleurs ne soupçonnent même pas l’existence. La liste est encore longue.

Bienvenue à Batibouw.

Sur le même sujet
BatibouwRénovationBelgique
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite