Conférence de Francken à Verviers: l’hôtel Van der Valk chiffre les dégâts et le manque à gagner à 15.000 euros

© Belga
© Belga

Les dirigeants de l’hôtel Van der Valk de Verviers, où devait se tenir mardi la conférence de Theo Francken, ont réagi lors d’une conférence de presse mercredi aux échauffourées qui ont éclaté devant l’établissement.

«  On chiffre les dégâts et le manque à gagner à environ 15.000 euros », indique Michel Pauquet, directeur commercial de l’hôtel. S’ils ne déposent pas de plainte, les dirigeants de l’établissement regrettent la tournure des événements.

Une perte de 15 000 euros

«  Lors de la réservation de la salle pour une conférence, on ne savait pas qu’il s’agissait de la conférence de Monsieur Francken. On a bien tenté d’annuler cette réservation lorsqu’on a appris de quoi il s’agissait mais cela était contractuellement impossible. On n’a jamais imaginé que les choses pourraient dégénérer d’une telle façon », ajoute le directeur commercial qui précise que de la peinture a notamment été jetée sur la façade et les vitres.

Theo Francken porte plainte pour les dégâts occasionnés à sa voiture à Verviers

«  Au-delà des dégâts matériels, qui ont déjà été réparés, des clients ont pris peur, d’autres n’ont pas pu rentrer dans le restaurant ou avoir accès au bar. Au total, on chiffre cela à une perte d’environ 15.000 euros », a conclu Michel Pauquet.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190716-3V2NE5 2019-07-16 14:13:29

    La Lune a marqué les Hommes, ils y ont laissé leurs traces (infographie)

  2. Presse-papier01

    Pour les histoires de cœur, Internet a remplacé l’ami entremetteur

  3. Les seins nus étaient un symbole de libération de la femme dans les années 70. Aujourd’hui, beaucoup de Romandes ne portent pas de soutien-gorge pour leur propre confort.

    A Genève, les seins se passent de soutien

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Faut-il remettre la main sur la Lune?

    Elle est là depuis les premiers jours de la Terre et elle est le musée des premiers moments de l’Univers. Fascinante, elle est gravée à Lascaux, célébrée en Egypte, niée par l’Inquisition. Verne et Wells imaginent comment sonder son mystère. Méliès en fait une farce philosophique. C’est d’une guerre que naîtront carburants et calculateurs, clés du voyage. C’est d’une autre, froide, que viendra l’accomplissement, dans un délai exceptionnellement court. Les pionniers furent téméraires et, heureusement, un peu chanceux, à dos de Saturn, la...

    Lire la suite