Brexit: May salue des «progrès» dans les discussions avec l’Union européenne

© Yves Herman
© Yves Herman

La Première ministre britannique Theresa May a salué mercredi des « progrès » dans ses discussions avec l’Union européenne pour organiser le Brexit, à l’issue d’un entretien à Bruxelles avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker.

«  J’ai eu une réunion constructive avec le Président Juncker ce soir », a déclaré Mme May. La Première ministre britannique était de retour dans la capitale belge avec l’espoir affiché d’obtenir des «  changements contraignants » de l’accord de divorce conclu avec l’UE, mais rejeté par son parlement. Selon un communiqué commun avec le président de l’exécutif européen, à l’issue de leur entretien d’environ une heure trente, May n’a toutefois pas obtenu de refonte du controversé «  filet de sécurité » irlandais.

Dans l’intervalle, ils se sont promis de rechercher « quelles garanties » pourraient être apportées pour assurer que le « backstop » ne serait que temporaire et quels « autres arrangements » pourraient le remplacer à l’avenir. Il n’est pas question dans leur texte de « renégocier » l’accord de divorce que May a négocié avec Bruxelles pendant près d’un an et demi, avant que son parlement le rejette. Mais plutôt d’« apporter des modifications » à la déclaration politique qui l’accompagnera.

Un texte conjoint indique que May et Juncker vont se parler à nouveau avant la fin du mois. La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est prévue pour le 29 mars mais le Royaume-Uni a la possibilité de demander un report, ce que n’exclut pas Jean-Claude Juncker.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite