Accueil Société

Procès Nemmouche: le Musée Juif, cible évidente pour un «antisémite assumé»

Pour les avocats des victimes, le caractère terroriste et antijuif de l’attentat ne fait aucun doute.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Bruxelles, un lieu de rencontres, des cibles juives : mercredi, les avocats des parties civiles se sont évertués à démontrer que l’accusé avait bien été missionné par l’État islamique pour commettre un attentat terroriste en son nom. «  Et on va lui donner les moyens de le faire  », a plaidé Me Michèle Hirsch.

Le conseil du Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB) est revenu sur l’analyse téléphonique qui semble indiquer que Mehdi Nemmouche et d’autres djihadistes belges, dont Abdelhamid Abaaoud (impliqué dans les attentats de Verviers et de Paris), ont été en contact fin janvier-début février 2014. A la suite de ces échanges, le site du Musée juif a été consulté à plusieurs reprises depuis la Syrie. «  Qui d’autre que monsieur Nemmouche en janvier 2014 peut interroger depuis la guerre le site du Musée juif ?  », a interrogé l’avocate.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs