Grève mondiale pour le climat le 15 mars: les syndicats invités à déposer des préavis

© Le Soir
© Le Soir

Le mouvement belge pour le climat, sous l’égide de Youth for Climate, a appelé à une mobilisation plus générale jeudi après-midi, à la suite de la septième manifestation des jeunes à Bruxelles pour des mesures plus ambitieuses afin de contrer le changement climatique. À l’occasion de la grève mondiale pour le climat prévue le 15 mars, il a invité les syndicats à déposer des préavis de grève.

Le front commun, composé de « Youth For Climate », « Students For Climate », « Teachers for Climate » et « Workers For Climate », a demandé, lors d’une conférence de presse qui a suivi la marche bruxelloise, aux syndicats de déposer un préavis de grève pour le 15 mars, journée mondiale de mobilisation pour le climat.

Un appel à tous les militants

«  On ne peut pas s’en remettre seulement aux jeunes » pour faire bouger les lignes en matière climatique, selon un porte-parole de « Workers for Climate ». «  Ceci est un appel adressé à tous les militants pour qu’ils se mobilisent, de préférence sous un préavis de grève. »

Qui se cache derrière les manifestations pour le climat ?

«  Nous voulons que le 15 mars soit un gigantesque succès », a souligné un représentant de Teachers for Climate. «  La tâche des professeurs est de conscientiser et aider les jeunes à changer le monde. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite