Près de 15.000 jeunes se sont mobilisés pour le climat ce jeudi dans toute la Belgique (photos)

© Belga
© Belga

Ce jeudi 21 février, près de 15.000 jeunes ont marché pour le climat dans tout le pays afin de réclamer des mesures concrètes aux politiques. Pour cette 7e édition, la jeune miliante suédoise de 16 ans, Greta Thunber, est venue marcher au côté des milliers de jeunes Belges faisant l’école buissonnière à Bruxelles.

Une grève mondiale pour le climat annoncée pour le 15 mars

En images: accompagnés de Greta Thunberg, 7.500 manifestants ont marché à Bruxelles pour le climat

Près de 7.500 participants à Bruxelles

Les participants étaient toutefois moins nombreux lors de cette nouvelle édition : 7.500 contre 11.000 la semaine dernière. Quelque 7.500 élèves de primaire, secondaire et étudiants du supérieur, soutenus par d’autres manifestants, ont ainsi battu le pavé pour la 7e marche pour le climat, selon les premières estimations de la police sur place.

Plus de 4.100 manifestants à Genk

Quelque 4.100 manifestants ont déambulé jeudi dans les rues de Genk à l’occasion d’une nouvelle marche pour le climat, selon la police locale. Parmi les marcheurs se trouvaient notamment des élèves du Lyceum et de l’Atlas College.

La marche de Genk a été initiée par deux mères – Caroline Smeets et Joke Venmans – et suivie par les directions de deux établissements scolaires. Youth for Climate Limburg soutenait l’action et des membres étaient présents.

Quelque 3.000 jeunes ont marché à Gand

Quelque 3.000 jeunes se sont rassemblés jeudis à Gand, selon les premières estimations de la police, à l’occasion d’une nouvelle édition du « Jeudi pour le climat », initiative de « grève scolaire » qui avait débuté en Belgique sous l’impulsion d’élèves flamands du secondaire. À Gand, c’est Hanne de Guytenaer, 18 ans, qui semblait avoir mobilisé les troupes jeudi.

«  Nous n’avons pas de pouvoir ni de voix, nous sortons donc en rue », résume la jeune fille. «  Comparez la situation à un arbre fruitier », indique Hanne de Guytenaer. «  Les politiques cueillent prudemment les fruits les plus bas, mais n’atteignent pas les fruits sur les branches les plus hautes, les décisions importantes et difficiles ».

À Nivelles, plus d’une centaine d’élèves ont manifesté pour le climat

Nivelles a rejoint ce jeudi les autres villes belges où les jeunes fréquentant l’enseignement secondaire se mobilisent pour le climat. À l’initiative de deux élèves de 5e secondaire de l’Institut de l’Enfant-Jésus, Jeannine Braquenier et Imane Azahaf, un premier rassemblement s’est déroulé sur la Grand-Place de Nivelles aux environs de 13h. Plus d’une centaine d’adolescents venus de plusieurs établissements scolaires nivellois y ont participé.

La marche nivelloise de ce jeudi est un prélude à celle plus large prévue jeudi prochain, le 28 février. L’action devrait se répéter ensuite chaque jeudi.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sergio Mattarella rencontrera à nouveau les chefs de partis mardi prochain qui devront lui présenter un projet de gouvernement stable permettant d’éviter un retour aux urnes anticipées.

    Italie: un nouveau mariage bancal en perspective

  2. Le bourgmestre de Lessines est en guerre contre l’Unité wallonne du bien-être animal.

    Une saisie de chevaux à Lessines se transforme en affaire de santé publique

  3. Alaa Sheikhi, 24 ans, réfugié syrien arrivé en 2015 a été condamné à 9 ans et demi de prison. Il clame son innocence.

    Allemagne: à Chemnitz, le réfugié accusé dénonce un verdict politique

La chronique
  • Lettre d’Europe: le «Vieux Monde» a encore son mot à dire, non?

    L’Union européenne est à cran. Elle émerge à peine de dix ans de crise et de croissance larvée et fait face à un ralentissement économique. Les Européens regardent, médusés, le bras de fer commercial entre Washington et Pékin – et le chaud et froid que souffle l’hôte de la Maison-Blanche. Voilà qui ne fait pas notre affaire. Logique. Tout ce qui peut entraver la croissance du commerce international est perçu, de ce côté-ci de l’Atlantique, comme une (autre) menace quasi-existentielle, qui s’ajoute à la perspective d’un Brexit sans accord et d’élections anticipées en Italie, qui pourraient donner les « pleins pouvoirs » à la Ligue et à son patron Matteo Salvini.

    On aime d’autant plus détester M. Trump qu’il n’a guère d’égards pour ses « alliés » européens. Il laisse toujours planer la menace de droits de douane sur les voitures allemandes et a prévenu que l’assouplissement de la politique monétaire européenne,...

    Lire la suite

  • Bateaux humanitaires en Méditerranée: Kafka sur nos rivages

    La Méditerranée est à double visage. Il y a celui de cette eau bleue, avec sa puissance d’attraction lumineuse où nous avons puisé nos réserves durant ces vacances. Et puis il y a l’autre, celui de cette eau qui fait office, selon les cas, de tombeau ou de prison flottante. Aujourd’hui toujours. Car rien n’est réglé pour ces bateaux qui traversent la Méditerranée à la recherche d’un port où débarquer les hommes, femmes et enfants sauvés alors qu’ils tentent de rejoindre nos rivages européens. Les remous créés par les appels à l’aide des...

    Lire la suite