Nafissatou Thiam: «Pour la fédération, j’étais devenue un paquet de fric»

© Le Soir/Michel Tonneau
© Le Soir/Michel Tonneau

Six mois après son titre européen, l’athlète namuroise, toujours très marquée, est revenue sur le grave incident survenu à Berlin. La confiance avec sa fédération est rompue. Elle estime que chaque ligne de la convention pose problème.

Pendant six mois, elle a porté ça comme un fardeau, sans rien dire. Nafissatou Thiam a décidé de sortir du bois. De vider ce qu’elle a sur le cœur depuis l’été dernier et cet incroyable incident survenu lors de l’Euro de Berlin, lorsque les dirigeants de la Ligue belge d’athlétisme (LRBA) ont menacé de la « désinscrire » au beau milieu de son heptathlon pour une histoire de sponsor absent ou trop peu apparent sur son maillot en début de compétition.

Une affaire qui l’a profondément meurtrie et qui lui a fait monter les larmes aux yeux rien qu’à son évocation.« Cela fait huit ans que je représente la Belgique en compétition, jamais je n’ai posé un seul problème… »

► L’intégralité de l’interview de Nafissatou Thiam

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.

    La sortie très chahutée de Dominique Leroy

  2. Pierre-Yves Dermagne

    Vente de Voo et de Win: l’Arc-en-ciel reprend le contrôle dans l’affaire Nethys

  3. Une vaste opération de démantèlement du réseau IPTV en Europe a permis de fermer plusieurs centaines de serveurs utilisés pour le piratage.

    Le vrai ou faux: existe-t-il des risques pour l’utilisateur de l’IPTV?

  • Nethys: le chaos, la clarté et l’hystérie

    La clarté ou le chaos ? Il y a désormais des deux dans le dossier Nethys. Et il va falloir au nouveau ministre de tutelle, Pierre-Yves Dermagne, beaucoup de méthode, de sang-froid, d’expertise et d’indépendance politique pour dénouer ce sac de nœuds.

    Ces derniers mois, c’est l’opacité qui a régné sur la restructuration du groupe liégeois, confisquée par un management, un conseil d’administration, quelques hommes et...

    Lire la suite