La N-VA est ouverte à la construction d’une nouvelle centrale nucléaire

La N-VA est ouverte à la construction d’une nouvelle centrale nucléaire

La N-VA défend une prolongation de dix ans des deux centrales nucléaires les plus récentes du pays. Mais elle est également ouverte à la construction d’une nouvelle centrale «  si c’est économiquement rentable », affirment les nationalistes flamands dans leur brochure sur l’« écoréalisme » présentée samedi. La sortie de la Belgique du nucléaire pourrait alors être postposée en… 2065.

Samedi, quelque 800 membres de la N-VA se sont réunis à Gand pour une matinée d’étude sur le thème de l’énergie et de l’écologie, l’un des congrès organisés dans la perspective des élections du 26 mai.

S’il a été question d’alimentation, de déchets et de climat, c’est sur l’approvisionnement en énergie que les débats se sont concentrés, et plus particulièrement sur la pertinence du nucléaire. L’Américain Michael Shellenberger, l’un des plus farouches défenseurs de l’énergie nucléaire, était l’un des principaux orateurs. Il suffirait de trois centrales supplémentaires pour que la Belgique produise toute son électricité grâce à l’énergie nucléaire, a-t-il fait valoir.

La N-VA conteste la sortie du nucléaire en 2025. Laisser les réacteurs les plus récents en activité 10 ans de plus permettrait de garder des prix abordables et d’économiser 6 millions de tonnes de CO2 par an. «  Pour vous donner une idée : c’est comme si on retirait toutes les voitures des routes de Flandre. Toutes les voitures. Et cela pendant 10 ans », a argumenté Anneleen Van Bossuyt, chargée des conclusions du congrès.

Groen réagit

Selon la N-VA, les autres partis ne disent pas clairement comment on pourrait se passer du nucléaire. «  Je veux voir les chiffres », a déclaré la députée européenne tout en interpellant Groen.

«  Avant tout, je voudrais remercier la N-VA de parler de nous lors de ses congrès. C’est de la publicité gratuite ! », a réagi le député fédéral Groen Kristof Calvo.

«  Nous prenons acte de la dépendance de la N-VA au nucléaire », a-t-il poursuivi. «  Cette journée d’étude semblait organisée par le lobby nucléaire ». Le scénario développé par Michael Shellenberger pour ouvrir trois nouvelles centrales est «  complètement fou », estime-t-il aussi.

Pour les écologistes, la sortie du nucléaire en 2025 est possible et n’est pas impayable. «  Mais nous ne devons en effet pas perdre de temps. Il est minuit moins cinq. Mais vous savez ce qui serait hors de prix ? La construction d’une nouvelle centrale. Et prolonger les centrales actuelles aussi a un prix. Nous plaidons donc pour investir dans l’avenir et les énergies renouvelables plutôt que dans le passé », a conclu le chef de groupe Ecolo-Groen à la Chambre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite