Accueil Monde

Merkel durcit le ton sans changer de politique

Malgré la pression de sa base militante mais aussi de l’opinion, Angela Merkel refuse toujours de limiter le nombre de demandeurs d’asile. L’enquête sur les agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre à Cologne est au point mort.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Bien qu’on ignore toujours qui sont les agresseurs de Cologne, la présence de réfugiés parmi les suspects a plongé toute l’Allemagne dans le doute sur la politique du droit d’asile de la chancelière.« Cologne a tout changé », a insisté ce week-end Volker Bouffier, le vice-président de la CDU, le parti conservateur qu’Angela Merkel dirige depuis 15 ans.

Pour regagner la confiance de ses concitoyens, la chancelière a réagi samedi, lors d’une réunion de la direction du parti à Mayence, en promettant un durcissement des règles d’expulsion concernant les demandeurs d’asile condamnés par la justice. « Nous aurons une réponse déterminée après ce qu’il s’est passé à Cologne », a-t-elle déclaré.« Si la loi n’est pas suffisante, elle doit être modifiée. C’est aussi dans l’intérêt de la grande majorité des réfugiés », a-t-elle ajouté.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs