Elio Di Rupo: «Contrairement à ce que prétend la N-VA, la Wallonie est en plein essor grâce au PS»

© Belga
© Belga

Le président du PS, Elio Di Rupo, a pris la parole ce dimanche face aux nombreux militants du PS wallon, rassemblés à Namur pour valider leur programme électoral. Le président socialiste s’est félicité de la croissance en Wallonie.

Ce que le programme du PS wallon propose: un toit et un emploi pour tous

« Contrairement à ce que prétend et souhaite la N-VA, la Wallonie est en plein essor. Les socialistes ont entamé et ensuite consolidé ce redressement », a affirmé Elio Di Rupo face à l’assemblée.

« Une vérité dure à entendre pour les séparatistes »

« Entre 2003 et 2016, sa croissance économique, située entre celle de la France et de l’Allemagne, a été supérieure à celle de la zone euro. À partir de 2016, son économie wallonne a comblé le déficit de croissance par rapport à la moyenne belge. En comparaison avec d’autres pays européens, le taux de croissance de l’emploi en Wallonie a été très soutenu… La vérité de ces chiffres est dure à entendre par les séparatistes », a déclaré le socialiste.

Grand Baromètre: le top 30 des personnalités en Wallonie

« Les très riches, les privilégiés, les grands pollueurs... »

Le président du PS a toutefois reconnu le fait que la Wallonie continuait de souffrir d’un chômage fort élevé et d’une pauvreté importante. Il assure ainsi que « si le PS revient au pouvoir, il fera du développement économique LA priorité. » Des actions politiques qui seront prises à l’aune de leur impact sur l’environnement et le social, a promis le socialiste.

« Les très riches, les privilégiés, les grands pollueurs, les grands exploiteurs n’auront pas toujours des gouvernements à leur service. Ils vont retrouver le Parti Socialiste sur leur route », a conclu Elio Di Rupo.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite