Accueil Monde Amériques

Venezuela: l’escalade de la violence

Une partie des frontières est fermée, l’aide annoncée n’est pas entrée au Venezuela, plus de 285 blessés côté colombien. La suite du bras de fer entre Nicolas Máduro et Juan Guaidó va se jouer à Bogota ce lundi avec la réunion du Groupe de Lima. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Depuis Cúcuta (Colombie)

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Passtoors Hélène, lundi 25 février 2019, 15:01

    Merci pour l'interview de Laura Gil. Il devrait figurer sur la Une... Car dans presque toute la couverture médiatique par ici on omet et confond tellement de choses, je suppose pour 'faire bref', qu'un lecteur même moyennement informé n'entend clairement qu'une chose: les tambours de guerre. Et une fois de plus, la voix de l'ONU devient inaudible.

  • Posté par Philippe Arnould, lundi 25 février 2019, 14:02

    S'ils laissent entrer l'aide, ils sont forcés de reconnaitre que leur idéologie ne fonctionne pas pour nourrir la population. Ils préfèrent la faire mourir de faim plutot que de le reconnaitre. C'est un des gros problèmes de cette idéologie.____________ "Et ceux qui veulent reconnaître qu’il y a eu certains bénéfices pendant les premières années du chavisme, avant que les espaces démocratiques ne se referment, et qu’il faut préserver cette ouverture"_________________ le problème est que les défaillances économiques sont les conséquences à terme des politiques qui ont apporté ces bénéfices. Quand on brule les portes et les fenêtres pour se chauffer, au début il fait toujours plus chaud.

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs