Alison Van Uytvanck, lauréate à Budapest: «J’ai essayé d’évacuer le plus possible la pression, et ça m’a bien réussi»

©AFP
©AFP

Alison Van Uytvanck (WTA 50) était aux anges, dimanche soir, après avoir réussi à reconduire son titre au WTA sur dur de Budapest. En finale, la Brabançonne, tête de série N.1 du tableau, a battu la jeune Tchèque de 19 ans, Marketa Vondrousova (ATP 81) 1-6, 7-5 et 6-2.

« J’adore la Hongrie, ce court et ce tournoi !  », s’est-elle exclamée après avoir reçu son trophée des mains de l’ancienne championne Monica Seles. « Cela fait deux ans d’affilée que je gagne ici. Je tiens aussi à remercier mon coach pour la semaine, Kirsten Flipkens. On se connaît depuis longtemps et dès le début, elle m’a toujours soutenue. J’apprécie cela énormément. C’est elle qui m’a poussé à y croire alors que j’étais malmenée en demi-finale (elle avait dû écarter cinq balles de match face à la Russe Ekaterina Alexandrova, ndlr) et ici encore après la perte du premier set. »

Quatrième titre de sa carrière

Alison Van Uytvanck n’avait réussi à gagner que deux petits matchs sur le circuit depuis le début de l’année, à Hobart et à Saint-Pétersbourg. En Hongrie, la native de Grimbergen est parvenue à en remporter cinq en une semaine, faisant preuve au passage d’une belle combativité.

« Ce n’est jamais facile d’entrer un tournoi en tant que tenante du titre », a ajouté la N.2 belge, qui a porté son bilan à 10 matchs gagnés sur 10 joués en Hongrie. « J’ai essayé de l’aborder de manière assez sereine, en me disant ’joue chaque match à fond. Si tu gagnes, tant mieux. Et si tu perds, il y aura de toute façon un autre tournoi’. J’ai essayé d’évacuer le plus possible la pression. Et cela m’a bien réussi », a-t-elle conclu.

En comptant le tournoi WTA 125 de Taïpei en 2013, il s’agit du quatrième titre de la carrière d’Alison Van Uytanck, qui, n’ayant pu prendre de point supplémentaire, est désormais 51e au classement WTA.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Recruteurs ONG | ECONOMIE

    Recruteur de dons en rue: un business loin du bénévolat

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite