5% des bénefices pour le climat: le MR rejette la proposition d’Elio Di Rupo

5% des bénefices pour le climat: le MR rejette la proposition d’Elio Di Rupo

Le président du PS Elio Di Rupo a appelé, lundi dans Le Soir, les chefs d’entreprises signataires de la pétition «Sign for my future» à verser 5% de leurs bénéfices dans un fonds privé-public pour le climat.

«Je pense que ce faisant, (ces patrons) montreraient qu’ils ont adhéré à cette opération pas uniquement pour se donner bonne conscience mais parce qu’il y a une prise en considération concrète de la crise climatique, et qu’ils veulent aider à trouver les investissements dont on a besoin. A côté, bien sûr, les autorités publiques devront aussi intensifier leur engagement financier», expose M. Di Rupo.

Il calcule que cet effort «très modéré» de 5% permettrait d’engranger quelque 350 millions dans ce fonds pour la transition climatique, soit 1,7 milliard au bout de cinq ans.

La démarche étant volontaire, le président des socialistes francophones la qualifie d’incitative et sociale, non punitive.

Parmi les entreprises signataires de «Sign for my future», on retrouve notamment Umicore, Danone, Pairi Daiza, Proximus, Delhaize, Luminus, etc.

« Cheval de Troie »

Le MR voit dans cette proposition le «Cheval de Troie» d’une hausse de la fiscalité des entreprises et redoute qu’à terme, les socialistes ne veuillent revenir sur les baisses d’impôts décidées sous cette législature.

«C’est un jeu pervers. On appelle à une contribution volontaire et puis, au bout du compte, elle sera contrainte. Une telle proposition relève de l’exercice de communication et essaie de faire peser toute la charge sur les entreprises», a souligné le délégué-général du parti, Georges-Louis Bouchez.

Aux yeux des libéraux, il faut au contraire développer un cadre incitatif pour les entreprises, par exemple un «tax shelter» climatique.

Ce mécanisme déjà utilisé pour promouvoir le cinéma ou les arts de la scène permet à une entreprise de réduire son bénéfice imposable en fonction de la somme investie dans un domaine particulier.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  2. belgaimage-91136168-full

    In memoriam: les portraits des victimes du 22 mars

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite