Accueil Opinions

Des transports en commun gratuits, une fausse bonne idée?

Il est beaucoup question de gratuité des transports en commun depuis quelques semaines. L’idée peut paraître séduisante. Elle charrie tout de même toute une série de questions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

Et si les transports en commun devenaient gratuits pour les demandeurs d’emploi, les personnes au CPAS et les jeunes de moins de 25 ans ? C’est en tout cas l’idée que Jean-Marc Nollet, coprésident d’Ecolo, a lancée ce week-end au nom d’une politique de mobilité digne de ce nom. Ambitieuse, la proposition a rencontré du soutien du côté du PS et du PTB. En revanche, le CDH a exprimé des réserves et le MR, par le biais de Pierre-Yves Jeholet – dans un tweet –, semble plus franchement opposé à l’idée. Quoi qu’il en soit, le thème de la gratuité des transports en commun semble être devenu un leitmotiv dans le cadre de la campagne électorale désormais ouverte. Pour en être complètement convaincu, on peut encore se rappeler que fin janvier déjà, les différents partis s’étaient positionnés par rapport à une gratuité éventuelle des transports en commun sur le réseau de la Stib pour les habitants de la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 28 février 2019, 16:28

    Offrir la gratuité des transports, est une très mauvaise idée ! Tous les économistes vous diront que cela revient à faire payer par la communauté le prix du transport public. Idem pour les soins de santé

  • Posté par Lowie Patrick, mardi 26 février 2019, 10:32

    On nous raconte que tout a un prix et que la gratuité des transports en commun pèsera sur la collectivité. Mais en fait, 70% du coût est déjà pris en charge sans que cela ne fasse débat. Et surtout, les autoroutes sont gratuites en Belgique, pourtant là aussi ça pèse sur la collectivité, sans oublier les voitures de société.... Bref, on tergiverse sur une mesure qui permet une véritable mobilité n'en déplaise à certains.

  • Posté par Scaillet Jean, mardi 26 février 2019, 9:28

    Il faut voir cela comme un projet collectif urbain. Allez voir ce qui se passe à Dunkerque par exemple. Tout l’aménagement urbain bénéficie du transport gratuit. Les places publiques sont redevenues des lieux de vie et d’echanges citoyens, sont bordées de commerces en tout genre, une grande surface (Leclerc) est implantée au cœur de la cité (près de la Place Jean Bart) et il est bien plus aise de s’y rendre en bus (gratuit) que de prendre la voiture, il ne faut pas chercher de parking et l’amenagement urbain n’est donc pas axé sur le « tout a la voiture » mais bénéficie a tous, le commerce local en tire beaucoup de bénéfices, les espaces culturels implantes en centre ville sont très fréquentés par le flux constant de personnes de toutes générations, bref, la ville est très agréable grâce à des transports publics gratuits, très fréquents et desservant également la large communauté urbaine (jusqu’a la frontière avec la Belgique toute proche). Pas de vandalisme dans les bus toujours propres, la grande salle de spectacles et congrès est implantée à Malo-les-bains par exemple ce qui y draine, toujours grâce aux bus gratuits, beaucoup de monde, ... Je n’y vois que des avantages, un projet collectif financé par la collectivité qui bénéficie a tous et toutes (y compris aux personnes à mobilité réduite qui n’ont pas été oubliées) et en plus on n’a pas besoin de contrôler la possession d’un titre de transport, pas de bagarre avec les contrôleurs, ... que du positif y compris au niveau nuisances (pas ou peu d’encombrements, de pollution, ...). Ce modèle très séduisant n’est probablement transposable partout mais des communautés urbaines telles que Charleroi, Liège, Namur, Mons, Nivelles (ou j’habite et qui est encombrée chaque matin et soir par un flot continu de voitures en ville et camions en périphérie)... pourraient s’en inspirer

  • Posté par paola baldi, mardi 26 février 2019, 9:03

    Le Gratuit sera de nouveau compensé par une hausse d’impôts pour ceux qui ne pourront pas en bénéficier. D'autre part, si c'est limité à certaine catégorie de personnes comme les bénéficiaires d'un minimex, les demandeurs d'emploi ou d'autres allocataires sociaux que fait-on de ceux qui ont à peine un peu plus que ces types de revenus par exemple le salaires minimum garantis, les travailleuses à temps partiel et j'en passe...finalement c'est pénaliser et rendre plus pauvres ceux qui ont un revenu du travail par rapport à ceux qui ne n'ont pas. Mais quel est le vrai sens de cette proposition à la veille des élections ? une fois de plus, caresser un certain électorat.

  • Posté par Loiseau Pierre-yves, lundi 25 février 2019, 23:21

    "pour les demandeurs d’emploi, les personnes au CPAS et les jeunes de moins de 25 ans": c'est tout à fait différent: que coûte le voyageur EN PLUS, quand conducteur et bus sont déjà payés ? Rien, nada. Et ces personnes sont tellement serrées financièrement qu'elles finissent par ne plus sortir de leur quartier....

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs