Crise au Venezuela: Trump soutient à 100% l’opposant Juan Guaido

© Reuters
© Reuters

Le vice-président des Etats-Unis, Mike Pence, a assuré lundi à l’opposant Juan Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim du Venezuela, qu’il pouvait compter sur le soutien total de Donald Trump.

« Nicolas Maduro est le pire des tyrans », lance Mike Pompeo

«  Pour vous président Guaido, un message très simple du président Trump : nous sommes avec vous à 100 % », a déclaré Mike Pence à Juan Guaido lors d’un entretien à Bogota, où se tient la réunion du Groupe de Lima sur les prochaines mesures à prendre contre le gouvernement de Nicolas Maduro.

Sanctions américaines contre quatre gouverneurs proches de Maduro

Les États-Unis ont infligé lundi des sanctions financières contre quatre gouverneurs d’États vénézuéliens proches de «  l’ex-président Nicolas Maduro », a indiqué le Trésor américain.

Ces gouverneurs sont accusés d’être «  impliqués dans une corruption endémique et de bloquer la livraison de l’aide humanitaire primordiale, ce qui amplifie la crise humanitaire causée par le régime illégitime de Maduro », selon le communiqué du Trésor.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite