Accueil Société

Procès Nemmouche: Nacer Bendrer a «menti comme un arracheur de dents»

Le ministère public a poursuivi son réquisitoire en s’attaquant à la responsabilité de Nacer Bendrer. Le Marseillais est le seul à avoir pu remettre les armes à Mehdi Nemmouche, selon l’accusation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Nacer Bendrer, menton baissé, a écouté de son air bonhomme le ministère public prononcer son réquisitoire contre lui, mardi. Le procureur Bernard Michel s’est évertué à contrebalancer « les mensonges » du Marseillais, coupable selon l’accusation de complicité dans la commission des quatre assassinats à caractère terroriste au Musée juif de Belgique, en ayant fourni les armes du crime à Mehdi Nemmouche.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs