Sommet à Hanoï: Trump prédit à la Corée du Nord un avenir «génial» en cas de dénucléarisation

© AFP
© AFP

Donald Trump retrouve mercredi soir à Hanoï son «ami» Kim Jong Un auquel il a une nouvelle fois promis un avenir radieux si la Corée du Nord acceptait enfin de renoncer à son arsenal nucléaire.

Le premier sommet entre le président américain et le leader nord-coréen, en juin à Singapour, avait débouché sur une vague déclaration sur «la dénucléarisation de la péninsule» mais pas de véritables engagements concrets.

Kim Jong Un est arrivé à Hanoï en vue de son sommet avec Trump (photos)

« Un exemple à suivre: le Vietnam »

Quelques heures avant ce nouveau rendez-vous scruté avec attention en Asie et au-delà, le président américain s’est servi de l’exemple du Vietnam, pays communiste qui a embrassé le capitalisme et tourné la page de la confrontation avec les Etats-Unis, pour tenter de convaincre Kim Jong Un.

«Le Vietnam se développe comme peu d’autres endroits au monde. La Corée du Nord ferait la même chose — et très rapidement — si elle décidait de dénucléariser», a tweeté M. Trump, évoquant un avenir «GENIAL» pour le pays reclus, aujourd’hui sous le coup de nombreuses sanctions internationales.

Trump: «Je pense qu’il est temps de faire la paix avec la Corée du Nord»

«Ne brusquer personne»

Les deux dirigeants, qui sont passés en quelques mois des insultes personnelles et menaces apocalyptiques à des déclarations «d’amour» de la part de Donald Trump, devront concrétiser les engagements pris lors de leur premier sommet, dénoncé comme du pur théâtre par de nombreux analystes.

Les Etats-Unis ont maintes fois réclamé que Pyongyang se débarrasse de manière complète, vérifiable et irréversible de son arsenal nucléaire — qui lui a valu une impressionnante série de sanctions de l’ONU au fil des ans.

La Corée du Sud se réjouit de l’annonce d’un second sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite