Le nouvel iPhone, une caméra hollywoodienne en poche

Tim Cook, CEO d’Apple, compte bien sur les nouveaux capteurs d’image d’Apple pour écouler les quatre modèles d’iPhone 13 par dizaine de millions.
Des hommes allument un feu dans la ville de Herat, à la frontière avec l’Iran et le Turkménistan.
«Dans les relations, il y a toujours une tension entre la fusion et le rejet. Cette dynamique est encore aujourd’hui au cœur de mon travail.»
d-20210422-GMAT8Z 2021-04-22 17_05_23
Le parcours démarre à l’église des Forges avec quatre photographes flamands du programme «Ondersporen» dont Nick Verhaege avec ses petits formats en noir et blanc proches du dessin et Elise Corten proposant cinq images terriblement humaines et émouvantes. Dans l’église elle-même, Sandrine Elberg présente ses photographies de paysages islandais, plus poétiques que documentaires, imprimés sur tissu et suspendus à travers l’espace.
1ère photo
Trois grands portraits réalisés par Michaël Matthys durant le confinement.
Kadir van Lohuizen, Groenland, Kangerlussuaq, Juillet 2018, de la série Arctic: New Frontier.
2021-SOUD-cat01 (2)
«Falling» explore la complexité d’une relation père-fils, à différents moments d’une vie.
Au premier étage du Monoprix, l’étrange univers de «Désidération».
Sylvie Macias Diaz, Eleanor Marx, 2021.
Plus de trente ans après la séparation de ses parents, Maël G. Lagadec découvre, sur une clé USB envoyée par son père, des photos de 1986 où les prises de vue se sont superposées. Il en tire une bouleversante série recollant les morceaux de sa propre histoire. Prix Sofam.
L’église Bras, ouverte ce week-end et à découvrir de façon virtuelle.
DR
D. Felix
John, le photographede «Dust Bowl».
DR
«Il faut chérir la façon de vivre des communautés indiennes. Elles n’ont pas de monnaie, pas d’économie d’échange. Elles vivent en total rapport avec la nature.»
Biraci Brasil (au centre), leader des Yawanaras du haut rio Gregorio, avec son fils à gauche et son neveu à droite. En une cinquantaine d’années, les Yawanaras sont sortis de l’invisibilité pour vivre une période de grande exubérance culturelle. Les Yawanaras créent des œuvres à plumes parmi les plus élégantes de toute l’Amazonie, le plus souvent faites de plumes blanches d’aigle, un animal sacré pour eux.
Lydia Flem a écrit un bric-à-brac qui forme un ensemble cohérent.