Accueil Économie Consommation

La bière, enjeu principal d’une bataille européenne

Les pays européens se disputent pour savoir comment calculer la composition de la bière. La Belgique défend sa et ses recettes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Pendant que certains sirotent une bière bien fraîche (ou plusieurs) en terrasse, d’autres s’écharpent sur sa composition.

Les pays européens sont en effet en plein milieu d’une négociation qui bute autour de la quantité d’alcool contenue dans une bière sucrée. Un débat qui aurait apparemment poussé l’ambassadeur belge auprès de l’Union européenne à appeler, la semaine dernière, ses collègues à un peu de sérieux et à éviter de renvoyer la balle aux ministres européens des finances, qui se réunissent dans un peu plus d’une semaine.

Ce qui coince, c’est ce que l’on appelle « le degré Plato », l’outil permettant de mesurer le degré d’alcool dans une bière. En gros, la question est de savoir à quel moment on détermine la quantité d’alcool contenue par une bière sucrée. Avec ou sans les arômes et le sirop de sucre que l’on ajoute après la fermentation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs