Accueil Société

Climat: ces écoles qui renâclent devant les marches du jeudi

Tous les établissements n’ont pas connu le même enthousiasme pour les manifestations pro-climat. A l’Athénée royal d’Ixelles, la première mobilisation, c’était la semaine dernière… pour une dizaine d’élèves. Le déclic ? Un professeur… pas comme les autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’était leur première fois. Jeudi dernier, ils étaient une dizaine d’élèves de l’Athénée royal d’Ixelles à manifester en faveur du climat dans les rues de Bruxelles. Une dizaine, pour cet établissement de six cents élèves, c’est une petite minorité. « Mais c’est déjà bien », avance Constantin Natsias. Il est le proviseur de cette école secondaire générale, technique et professionnelle à discrimination positive. « L’effervescence pour l’environnement que l’on constate aujourd’hui n’a pas le même écho chez nos élèves… Mais cela ne veut pas dire que, si on leur en parle, ils ne s’y intéressent pas. Sans David, d’ailleurs… »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 28 février 2019, 10:15

    On voit bien où cela achoppe: la plupart des gens sont persuadés que le capitalisme est la bonne et seule voie et le fait qu'il soit mondialisé empêche même de penser autrement. Normal, on est dans la pensée unique.

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 28 février 2019, 18:54

    Moi, j'y tiens ...sans guerre et avec une révolution pacifique. Nos démocraties sont-elles si nulles que l'Homme du 21ième siècle soit toujours aussi primate que pour n'envisager les changements que par la violence?

  • Posté par Philippe Pasman, jeudi 28 février 2019, 13:29

    Peut être mais il faudra l'inventer. en général la transition ce fait par une révolution ou une guerre. Personnellement je n'y tiens pas.

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 28 février 2019, 13:18

    Correction: pas 3 ans évidemment mais bien 300 ans.

  • Posté par Lambert Guy, jeudi 28 février 2019, 13:16

    Le capitalisme est le seul à avoir durer dans le temps? Ha bon! Trois ans tout au plus! Cela suffit-il pour ne croire qu'en lui? N'y a-t-il ni demain ni dans 1000 ans aucune autre possibilité? On a trouvé le graal? N'est-ce pas manquer de recul et d'esprit critique? N'est-ce pas justement cela qui risque bien de nous mener, tout, dans le trou? Il s'agit bien de pensée unique. Et chaque fois que les Hommes en sont arrivés à ce stade de dictature de la pensée, ils se sont fourvoyés.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs