Accueil Société

Des ingénieurs belges trouvent une source d’hydrogène vert inépuisable

De l’eau et du soleil produisent de l’hydrogène sans effet de serre et aisément stockable. Les premiers tests à l’échelle d’une habitation commencent aujourd’hui.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Des chercheurs de la KU Leuven ont annoncé ce mercredi avoir mis au point un appareil qui sépare les molécules d’eau H2O contenues dans l’air ambiant en hydrogène (H2) et en oxygène (O). Ce serait banal si cet appareil, dont ils gardent précieusement secrets les mécanismes détaillés, fonctionnait avec de l’électricité produite par de l’énergie fossile ou nucléaire. Mais l’appareil fabriqué par les chercheurs louvanistes fonctionne exclusivement à l’énergie solaire. A tel point qu’il pourrait être installé au milieu du désert pour produire une énergie puissante et régulière. Après tout, notre soleil est lui aussi très largement composé d’hydrogène.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Scaillet Jean, jeudi 28 février 2019, 14:26

    Le résultat de la combustion d'un hydrocarbure est de l'eau liquide (donc pas de la vapeur d'eau !!!) et du CO2 !

  • Posté par Smart , samedi 2 mars 2019, 15:14

    heu la combustion de l'hydrogène ne produit pas du CO2 : l’hydrogène n'est pas un hydrocarbure (mais un des deux éléments essentiel d'un hydrocarbure, l'autre étant le carbone, justement.

  • Posté par NOBEN Karl, vendredi 1 mars 2019, 11:49

    Euh... tout dépend de la température à laquelle se fait la combustion. Et en général, c'est effectivement au delà du point de fusion de l'eau...

  • Posté par Scaillet Jean, jeudi 28 février 2019, 10:37

    En réponse à Paul Van Obberghem, sauf pour certaines catégories, généralement la voiture électrique n'est pas à la maison de la journée, quand les panneaux produisent l'électricité à la maison. Mais si on bénéficie d'un parking solaire, c'est une source de stockage ! Pour les batteries de grande capacité dans des centrales ou à la maison, c'est extrêmement polluant (fabrication, recyclage, ..) et il faut un grand volume par rapport à la quantité d'énergie stockée. Les carburants "fossiles" sont également corrosifs et les solutions de transport et stockage ont été trouvées .. Il n'y aura pas UNE solution mais beaucoup de pistes sont à explorer, en voici une prometteuse.

  • Posté par PIERSON THIERRY, samedi 2 mars 2019, 9:25

    La technologie des batteries a fait beaucoup de progrès ces dernières années. Contrairement à ce que certains écrivent les "terres rares" ne sont plus utilisées pour leur fabrication (contrairement aux pots catalytiques de voitures traditionnelles d'ailleurs). Bien sûr leur fabrication provoque de la pollution, comme toute autre technologie, et dans le cas de batteries de voitures comme Tesla elles sont déjà recyclables à plus de 90 % et ce ratio continue de s'améliorer. Ce n'est d'ailleurs pas spécialement par soucis écologique mais aussi par soucis économique. C'est moins cher de les recycler et de récupérer les matériaux que de les jeter. La technologie des batteries combinée aux voitures électriques combinée aux énergies renouvelables est parfaitement au point et démarre massivement aujourd'hui. L'attente de l'hydrogène, couteux, compliqué, et postposant la mise en place de solutions à grande échelle contre le changement climatique est probablement un moyen pour les constructeurs de voitures traditionnelles (surtout les japonais) de continuer encore plusieurs années à engranger des bénéfices de la fabrication de moteurs thermiques.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs