Greta Thunberg à la Marche pour le climat: «Les politiques s’en tirent depuis bien trop longtemps»

Greta Thunberg à la Marche pour le climat: «Les politiques s’en tirent depuis bien trop longtemps»

Quelque 3.000 jeunes se sont rassemblés à Anvers pour réclamer des mesures politiques concrètes contre le réchauffement climatique, selon un bilan de la police revu à la hausse. Les participants sont arrivés sur la Groenplaats, où des discours devaient encore être prononcés.

Anuna De Wever et Kyra Gantois, initiatrices du mouvement Youth For Climate, figurent en tête du cortège, accompagnées par la Suédoise Greta Thunberg. Selon les organisateurs, 4.000 personnes ont participé. Le dernier bilan de la police fait état de 3.000 marcheurs. Ils étaient également 5.000 à Huy, 1.000 à Malines, et 1.500 à Bruxelles.

« Notre message aux politiques aujourd’hui est : vous pouvez continuer à dire que nous devons retourner à l’école… ou vous pouvez vous mettre au travail », a déclaré Anuna De Wever.

« Une transition nécessaire »

Greta Thunberg a également pris la parole. « Les politiques et les personnes au pouvoir s’en tirent depuis bien trop longtemps sans rien faire pour lutter contre le réchauffement climatique », a-t-elle déclaré. « Nous allons veiller à ce que cela n’arrive plus. Nous faisons l’école buissonnière parce que nous avons fait nos devoirs et eux, non. Nous ne nous battons pas pour notre avenir mais pour l’avenir de tous, et nous ne nous arrêterons pas. » La Suédoise de 16 ans participera vendredi à une marche à Hambourg, en Allemagne.

La marche pour le climat à Anvers en images

« On nous dit que nous exagérons. Mais ce que je trouve exagéré, c’est un réchauffement climatique de trois degrés vers lequel nous allons avec la politique actuelle », a poursuivi le représentant de l’antenne locale de Youth for Climate, Warre Germis.« Une transition est nécessaire vers une société plus écologique. »

La prochaine marche pour le climat sera organisée à Louvain-La-Neuve jeudi prochain.

Les dernières informations en direct

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. Les jeunes acteurs « maintenant, savent déjà plus de la vie,  du sexe, des drogues, de la politique que moi à leur âge. »

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite