Thomas Van der Plaetsen avant l’Euro d’athlétisme en salle: «Pour les médailles, il faudra 6.200 points»

@News
@News

Détenteur de la meilleure performance mondiale de l’année (6.132 points), Thomas Van der Plaetsen représente l’une des meilleures chances de médaille belge à l’occasion de l’Euro d’athlétisme en salle, qui débute vendredi à Glasgow. Le Gantois disputera l’heptathlon samedi et dimanche. « Je pense que le score nécessaire pour une médaille est 6.200 points », a confié Van der Plaetsen, 28 ans, jeudi.

Champion d’Europe du décathlon en plein air en 2016 à Amsterdam, Van der Plaetsen s’est aussi illustré en salle, où il a décroché le bronze aux Mondiaux de Sopot en 2014. « Je suis dans la même forme qu’en 2014 », a expliqué Van der Plaetsen. « Être N.1 de l’hiver montre que je suis prêt pour la médaille, mais certains concurrents n’ont pas fait d’heptathlon cet hiver (les qualifications étaient basées sur les résultats des épreuves combinées de l’été 2018 et de l’hiver 2019, ndlr). Cela montre que je suis là, je sais que je suis en forme. C’est plus facile d’avoir la base, je sais qu’à Gand j’ai fait 6.130 points. Surtout que j’ai fait ce résultat aux Championnats de Belgique, sans concurrence. Donc c’était parfois dur de trouver la motivation. À Gand, il y avait encore quelques fautes, à la hauteur et à la course par exemple. Ou au 1.500m, où je n’ai pas trouvé le rythme. J’espère que la concurrence va me pousser. C’est plus chouette pour ’exploser’. Je pense que le score nécessaire pour une médaille, c’est 6.200 points. »

En l’absence du Français Kevin Mayer, il n’y a pas de grand favori, pense Van der Plaetsen. « C’est difficile à dire, en indoor on est toujours très proches. Je sais qu’une médaille est possible. Après la perche (6e épreuve, samedi matin), qui peut me rapporter des points, je saurai si je peux viser la victoire. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10839195-004

    Soudain, la fin du monde à Venise

  2. Image=d-20191023-3WUWKM_high

    Comment Nethys est devenue l’EuroMillions pour ses top managers

  3. Image=d-20170615-3F9AGQ_high

    Bruxelles: la Cour des comptes évalue le déficit à 541 millions pour 2020

La chronique
  • Etats-Unis: quand le dissident torpille le président…

    Qui affrontera Donald Trump lors de l’élection présidentielle américaine de novembre 2020 ? Joe Biden et Elizabeth Warren se tirent la bourre depuis des mois. À moins que Michael Bloomberg ne vienne rebattre les cartes ?… Réponse le 16 juillet prochain, au terme de la convention démocrate de Milwaukee.

    Répéter cette question à l’envi laisse à penser que Donald Trump, en primus inter pares, sera d’office le candidat du Parti républicain… Si telle est l’hypothèse la plus plausible, gardons tout de même à l’esprit que ce n’est pas la seule.

    Ainsi, dimanche dernier, sur CNN, le sénateur sortant de l’Arizona, Jeff Flake, un des principaux détracteurs de l’actuel président au sein du Parti républicain, a lancé un appel pour que quelqu’un se présente, en interne, contre Trump. Ceci afin de « rappeler aux républicains ce que cela signifie vraiment d’être conservateur, et aussi d’être correct ».

    Flake pourrait-il être celui-là ? « Je ne pense pas, il y a de meilleurs candidats...

    Lire la suite

  • Le pactole des dirigeants de Nethys: dis, c’est comment 18,6 millions?

    Depuis la révélation des montants touchés par les dirigeants de Nethys, beaucoup ont tenté de se figurer ce que représentait ce chiffre stratosphérique. Deux millions, cinq millions on voyait encore à peu près, mais 11,6 millions pour un seul homme et 18,6 pour quatre, pour le coup on avait du mal.

    Sur les réseaux sociaux, chacun y est allé de son essai de mise en perspective. Pour Cédric Halin, le bourgmestre d’Olne...

    Lire la suite