Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Le blues des dépanneurs sur nos autoroutes

Depuis le 2 janvier, tous les automobilistes en panne sur le réseau primaire peuvent appeler le 112, même sans être couverts par une assistance. La tarification est clarifiée, la résorption des bouchons est plus rapide. Mais ça n’empêche pas toujours les mauvaises surprises pour les usagers, et des dépanneurs grognent sévèrement.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Nom de code : Siabis +. Derrière l’acronyme – car c’en est un, bilingue, pour Système Informatique Assisteurs Bijstandverleener Informatie System – se cache une plateforme informatique qui organise les secours portés à des automobilistes accidentés ou en panne sur une autoroute ou l’une des grandes routes régionales. En Wallonie, depuis 2010, cette plateforme traite le transfert des informations nécessaires aux interventions et la désignation des dépanneurs en fonction des contraintes de temps et de localisation entre les sociétés d’assistance, leurs dépanneurs et la police. Du moins, pour les véhicules dont les propriétaires disposent d’un contrat d’assistance (vous savez, ce supplément que les assureurs vous proposent à côté des assurances classiques). Ce qui n’est pas le cas de tout le monde en Belgique, sans oublier, évidemment, tous les véhicules immatriculés à l’étranger et qui empruntent nos principaux axes routiers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 4 mars 2019, 5:43

    les dépanneurs-remorqueurs vous facturent un montant indécent en regard des prestations effectuées. Et c'est sans compter le copinage avec la police .

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs