Un nouveau référendum sur le Brexit provoquerait «la colère des Britanniques», selon Boris Johnson

© Reuters
© Reuters

Un nouveau référendum sur le Brexit susciterait la «colère» des Britanniques, a déclaré samedi Boris Johnson, ardent défenseur d’un départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, s’en prenant par ailleurs aux «salauds» qui dirigent l’Europe.

«Je ne pense pas que cela soit possible», a estimé l’ancien secrétaire au Foreign Office lors d’une conférence de presse à New Delhi, interrogé sur les appels à un nouveau référendum sur le Brexit. «Je pense que la colère de la population serait si forte, tout comme la lassitude. Les gens deviendraient totalement marteau à l’idée de voter de nouveau là-dessus», a-t-il ajouté.

Sadiq Khan, le maire de Londres, appelle à repousser le Brexit

Une campagne qui divise

La campagne pour le rédérendum de 2016 a été «très âpre et a divisé» le pays en profondeur, a-t-il souligné, assurant qu’un deuxième vote provoquerait les mêmes effets.

Boris Johnson a quitté l’année dernière le gouvernement de Theresa May pour protester contre son projet d’accord avec l’UE, prévoyant un maintien du Royaume-Uni dans l’union douanière comme filet de sécurité («backstop») tant que l’avenir de la frontière entre l’Irlande et l’Irlande du Nord n’aurait pas été réglé.

Brexit : le report au-delà du 29 mars se précise

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous