«Je n’ai aucune leçon à recevoir de Défi», lance Damien Thiéry (MR) à Olivier Maingain

©Le Soir
©Le Soir

L’ex-bourgmestre non-nommé de Linkebeek, Damien Thiéry (MR), a durement répliqué samedi, aux accusations proférées à son encontre par Défi jeudi dernier, soutenant ne «  jamais avoir convoité la tête de la liste Union des Francophones » pour le scrutin en Région flamande. Le député MR a précisé qu’il serait une nouvelle fois candidat à la Chambre en mai prochain.

Linkebeek: Défi accuse le MR d’avoir «collaboré» avec Homans

Le président de Défi, Olivier Maingain, avait exprimé jeudi, lors d’une conférence de presse, un « véto » sans ambages à la désignation de Damien Thiéry (MR) comme tête de liste de la liste Union des Francophones pour les élections régionales flamandes.

« Manœuvres perfides et insidieuses »

M. Maingain reproche à M. Thiéry de «  travailler contre les intérêts des francophones en périphérie » bruxelloise et l’a accusé de «  délation » pour avoir contribué à la non-nomination du bourgmestre francophone de Linkebeek Yves Ghequière en envoyant la copie d’un courrier à la ministre flamande Liesbeth Homans (N-VA).

Olivier Maingain: «La N-VA sera dans la chambre à coucher de Charles Michel»

«  Toutes les manœuvres perfides et insidieuses sont utilisées pour tenter de déstabiliser le MR en périphérie. Après avoir réuni les forces francophones (PS-Defi-ecolo-CDH) linkebeekoises pour me mettre dans l’opposition communale en octobre dernier, le Président de Défi oublie volontairement de rappeler que son parti s’est associé à une liste flamande pour arriver à ses fins », a réagi samedi Damien Thiéry.

« Aucune leçon à recevoir de Défi »

Il estime n’avoir «  aucune leçon à recevoir de Défi qui est clairement à l’origine de la scission des francophones de la périphérie, à Linkebeek, Crainhem et maintenant au niveau régional ».

Damien Thiéry considère que la décision d’Olivier Maingain de ne pas vouloir de lui comme tête de liste UF aux élections régionales flamandes «  était en gestation depuis trois mois, pour éviter de lui donner trop de visibilité ». M. Thiéry soutient toutefois qu’il n’a cependant jamais convoité cette place.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous