Près de 1.000 manifestations par an à Bruxelles

Christophe Licoppe/Photonews.
Christophe Licoppe/Photonews. - Christophe Licoppe/Photonews.

Bruxelles est décidément une terre de manifestations. L’an dernier, 995 « événements revendicatifs » (comme les appellent les forces de l’ordre) se sont déroulés sur la zone de police Bruxelles-Ixelles. Soit près de trois tous les jours. Un chiffre qui a doublé depuis 2010.

La ville paye en effet la rançon de son statut de capitale européenne. Mais rares sont les événements à être interdits : trois ou quatre par an, au plus. Le Soir a plongé dans les coulisses du service de police chargé de surveiller et coordonner les manifestations... et de s’assurer du maintien de l’ordre. « Tout comme Bruxelles s’est transformée en cité cosmopolite sans trop le voir, elle est devenue un lieu d’expression sans trop s’en rendre compte, explique son bourgmestre Philippe Close (PS). Tout le monde vient manifester ici parce qu’il y a les institutions européennes, les médias internationaux… »

Le bourgmestre précise que « 80 % des manifestations n’ont pas le moindre lien avec la Belgique ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous