NBA: James Harden trop fort pour Boston, Detroit s’offre Toronto (vidéos)

©AFP
©AFP

Boston n’arrive toujours pas à rivaliser avec les meilleures équipes du Championnat NBA cette saison. Les Celtics se sont inclinés dimanche 104-115 face à Houston et à l’intenable James Harden. Malgré sa 6e faute, qui l’a privé des deux dernières minutes de jeu, le MVP en titre a encore rentré 42 points. Boston avait déjà perdu tout espoir à la pause (43-65). Les Celtics n’ont gagné que trois de leurs dix derniers matchs. Si leur qualification en playoffs n’est pas menacée, un grand parcours dans ceux-ci semble de plus en plus illusoire compte tenu de la qualité du jeu déployé.

Boston (38 v-26 d) est 5e à l’Est, loin du 4e, Philadelphie (40 v-23 d) qui pourrait être son adversaire au 1er tour du tour final.

À la 6e place, on retrouve Detroit. Les Pistons ont fait chuter Toronto 112-107 après prolongation. Ils ont profité de l’absence de Kawhi Leonard, régulièrement ménagé. Les Raptors se sont appuyés sur leur meneur Kyle Lowry (35 pts, 7 reb, 5 ast) mais ont été très maladroits (38,5 % de réussite au tir). Les Pistons ont eux misé sur leur duo d’intérieur Blake Griffin (27 pts, 7 reb) et Andre Drummond (15 pts, 17 reb). Grâce à un bilan de 8-2 sur les dix derniers matchs, Detroit équilibre sa saison (31 v-31 d) et peut de nouveau croire aux playoffs. D’autant que le 9e Charlotte n’avance plus avec 8 défaites dans les 11 derniers matchs, un peu à l’image de son meneur All-Star Kemba Walker qui s’il a inscrit 18 points n’a réussi que 5 de ses 21 essais (!) lors de la défaite 108-118 contre Portland.

À l’Ouest, après ce 5e succès de rang et la forme incroyable de Harden, Houston (38 v-25 d) est 5e mais croit plus que jamais à la 3e place voire mieux.

Oklahoma City a renoué avec la victoire après quatre défaites. Sa victoire face à Memphis (99-95) n’a pas été simple en l’absence de Paul George. Les 12 points (sur un total de 22) de Russell Westbrook dans le dernier quart-temps ont été décisifs. Le Thunder (39v-24 d) est 3e avec un bilan identique à Portland (39 v-24 d) et Houston est dans leur ombre (38 v-25 d).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite