Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: il n’y a pas d’égalité des sexes sans justice fiscale

En janvier dernier, l'OCDE a admis pour la toute première fois qu'il est nécessaire de mettre un terme à tous les mécanismes d'évasion fiscale. Alors que le monde se prépare à célébrer la Journée internationale de la femme (8 mars), ce pourrait être une nouvelle occasion de redéfinir un système d'imposition progressif international susceptible de réduire les inégalités, notamment entre les sexes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Deux élues américaines, la sénatrice Elizabeth Warren et la députée Alexandria Ocasio-Cortez, sont déterminées à faire de la taxation des plus riches l’un des enjeux de la campagne électorale de 2020. Elles ont raison : aux États-Unis comme dans le reste du monde, nous vivons une crise des inégalités. Des richesses générées l’année dernière, 82 % ont profité aux 1 % les plus riches de la population mondiale, alors que les 3,7 milliards de personnes, la moitié la plus pauvre de la planète n’en ont rien vu, a récemment révélé l’ONG Oxfam.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs