Les organisations juives dénoncent des dérives antisémites au carnaval d’Alost

Les organisations juives dénoncent des dérives antisémites au carnaval d’Alost

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) et le Forum der Joodse Organisaties (FJO) ont exprimé lundi «leur colère et leur incompréhension face aux marionnettes de juifs au nez crochu et aux coffres remplis d’argent qui ont défilé lors du carnaval d’Alost». Les deux coupoles ont saisi Unia, l’institution interfédérale de lutte contre les discriminations.

> Le cortège d’ouverture du carnaval d’Alost sous la pluie (photos)

«Au mieux c’est un manque de discernement condamnable, particulièrement au vu du contexte de montée de l’antisémitisme dans notre pays et dans le monde, au pire la reproduction de caricatures antisémites dignes de l’époque nazie», ont dénoncé le CCOJB et le FJO dans un communiqué.

«Nous avons signalé ces éléments à Unia et allons prendre contact avec les organisateurs et les autorités compétentes pour accompagner notre dénonciation d’actes concrets pour les années à venir», ont précisé ces associations.

«Carnaval ou pas», ces caricatures «n’ont pas de place en 2019 dans un pays démocratique comme la Belgique», insistent-elles.

>Alost, Binche, Malmedy: les festivités du Carnaval battent leur plein (vidéos)

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©News

    Les bulletins des Diables rouges face à Chypre: De Bruyne homme du match, Carrasco dans tous les bons coups

  2. BRITAIN ELECTIONS DEBATE

    Johnson-Corbyn : un dialogue de sourds

  3. «
Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence
: je gagne entre 20 et 30
% de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais
», affirme un livreur.

    Deliveroo, Uber Eats, Takeaway: les coursiers, toujours en dernière ligne

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite