Accueil Société

Les rêves d’agrandissement d’un diamantaire anversois terminent mal

Ehud Arye Laniado, diamantaire belge réputé est décédé lors d’une opération d’élargissement du sexe.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Londres,

Ah Ehud Arye Laniado ! Quel personnage extraordinaire ! Né en Israël, Laniado était masseur dans un hôtel de Tel Aviv avant de se lancer dans le négoce du diamant brut à Anvers. Il est le symbole de la filière israélienne en Afrique, d’abord en République centrafricaine, puis en Angola.

En association avec le roi du diamant, Lev Leviev, cet aventurier du continent noir avait obtenu l’exclusivité de la commercialisation des pierres angolaises. Le duo était associé dans cette opération avec la sulfureuse femme d’affaires, Isabel Dos Santos, la fille de l’ex-président angolais. Après s’être brouillé avec Leviev, le diamantaire s’était replié sur Anvers. À la suite de sérieux ennuis avec les douanes belges, il s’était installé à Monaco.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Tony Degeneffe, mercredi 6 mars 2019, 5:22

    Décidément, rien n’arrêtera de vous rabaisser, avec cet article, vous soulignez votre détestation des juifs , en particuliers de ceux qui ont mieux réussis que vous Votre “journalisme” ne fait que cacher , assez mal je dois dire, votre antisémistisme Cette détestation des juifs d’Anvers est votre marque “journalistique”, si l’on peut encore parler de “journalisme” Qui est ce Marc Roche, Un lâche, comme vous tous ? Un faux nez de Mr Lallemand ? N’oubliez pas l’histoire, la vôtre, surtout celle du soi-disant “soir volé” Des traître vous avez été, des traîtres vous resterez J Il n'y a que vous qui se permette de diffamer la mémoire du défunt e crois qu'il s'agit d'un usage en cours dans votre milieu Cependant, lorsque que vous trahissiez ily a quelque 70 ans, un homme portant mon nom est mort décapités a fort breendonck pour sa résistance HONTE A VOUS votre véritable identité est celle là, elle ressort vraiment bien aujourd’hui

  • Posté par Godderidge Christine, mardi 5 mars 2019, 0:29

    Quel titre ! :-D Et quel style...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs