Le corps scientifique de l’UCLouvain participera à la marche pour le climat

Le corps scientifique de l’UCLouvain participera à la marche pour le climat

Le corps scientifique de l’UCLouvain, qui représente 2.200 scientifiques, se joindra aux étudiants lors de la marche du « Jeudi pour le climat » prévue le 7 mars à Louvain-la-Neuve, annonce le président du corps scientifique, Olivier Malay, dans un communiqué diffusé mercredi.

Interpellé par ses membres, le corps scientifique de l’UCLouvain a décidé de soutenir la marche pour le climat du 7 mars organisé dans la cité universitaire. «  Cela fait des années que le monde scientifique alerte sur l’urgence d’agir pour éviter le changement climatique. Mais le monde politique fait la sourde oreille. Aujourd’hui, ceux qu’on appelait « les générations futures » ont 16 ans, et ils défilent dans la rue parce qu’ils ont l’impression qu’on leur vole leur futur. Le pire n’est pas qu’ils ratent les cours, le pire est que les dernières données scientifiques montrent qu’ils ont raison », explique M. Malay. Il invite aussi les étudiants à se joindre aux élèves du secondaire dans la rue jeudi.

Une grève climatique internationale le 15 mars

Les scientifiques de l’UCLouvain participeront également à la « Global Strike For Future », la grève climatique internationale prévue le 15 mars, notamment en ralliant les marches et en organisant des débats sur la transition écologique au sein des cours, annonce par ailleurs le corps scientifique.

Trois cents chercheurs belges, français et suisses s’étaient déjà joints, dans une tribune publiée dans Le Soir et De Morgen entre autres, à la cause de la jeune Suédoise Greta Thunberg et des élèves et étudiants qui brossent les cours chaque jeudi depuis le mois de janvier pour réclamer à leurs dirigeants une politique climatique ambitieuse. Ils avaient également appelé à participer à cette grève mondiale du 15 mars.

Parmi les signataires, se trouvait notamment l’ancien vice-président du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), le scientifique louvaniste Jean-Pascal van Ypersele.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTS325FA

    Le coronavirus en 15 questions

  2. Ne pas consulter le médecin ou le dentiste peut conduire à un surcoût, pour le patient comme pour le système de soins de santé.

    Un Belge sur 20 ne va pas chez le médecin et se met en danger

  3. Ce lundi, le Roi a reçu Maxime Prévot (CDH), Meyrem Almaci (Groen) puis Bart De Wever (N-VA). © Belga.

    Négociations fédérales: l’option des gouvernements «Canada dry»

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: des acteurs qui tournent en rond dans une pièce sans portes ni fenêtres

    Le catch 22 est une situation paradoxale à laquelle un individu ne peut échapper en raison de règles ou de limitations contradictoires. Le terme a été inventé par Joseph Heller qui l’a utilisé dans son roman « 1961 Catch 22 », se référant à une règle de l’Air Force selon laquelle un pilote qui continue à mener des combats aériens sans demander d’être relevé est considéré comme fou, mais est jugé assez sain d’esprit pour continuer à voler dès lors qu’il fait cette requête. On pourrait aussi parler de solution kafkaïenne où...

    Lire la suite