NBA: Houston ne s’arrête plus, Golden State humilié par Boston (vidéos)

©AFP
©AFP

Houston n’en finit plus de monter en puissance en cette fin de saison régulière : les Rockets se sont offerts mardi une sixième victoire de suite sur le parquet des Toronto Raptors, actuel 2ème de Conférence Est (107-95). Dans l’autre choc de la nuit, les Celtics de Boston ont humilié Golden State (128-95), la pire défaite à domicile des leaders de la Conférence Ouest depuis que Steve Kerr est devenu l’entraîneur des Warriors en 2014.

James Harden (35 points), même dans un jour moyen avec une réussite de 12 sur 30 aux tirs et de 3 sur 9 à 3 points, a trouvé les ressources pour guider Houston en marquant 19 pts dans le dernier quart-temps, bien aidé par son coéquipier Gerald Green (18 points dont 11 dans le dernier quart).

« Je n’ai pas bien tiré du tout ce soir, mais je vais continuer. Effort total de l’équipe », a déclaré Harden. « Nous devons juste rester en bonne santé. Nous avons bien joué. Nous devons simplement continuer », a t-il poursuivi.

Cette victoire permet à Houston de revenir à la troisième place de la Conférence Ouest à égalité avec Portland et Oklahoma City, avec un bilan de 39v-25d.

Les Raptors perdent quant à eux leur deuxième match consécutif malgré les 26 points de Kawhi Leonard, les 17 points et 10 rebonds du Camerounais Pascal Siakam et les 10 pts et 15 rebonds de l’Espagnol Serge Ibaka. Avec 46v-19d, Toronto manque l’occasion de réduire l’écart sur le leader de la Conférence Est, Milwaukee (48v-16d), défait dans la nuit de lundi.

Golden State humilié sur son terrain

Dans le creux de la vague avec 7 revers sur les 10 derniers matches, les Celtics ont rebondi en humiliant chez eux les Warriors, en quête d’un quatrième titre NBA en cinq saisons, grâce aux 30 pts de Gordon Hayward et aux 19 pts et 11 passes décisives de Kyrie Irving.

« Nous voulions simplement nous concentrer sur le fait d’être une équipe de choc », a déclaré Kyrie Irving, star des Celtics. « Nous avons beaucoup mis l’accent sur notre cohésion d’équipe. Nous avons beaucoup discuté et il était temps de passer aux actes ».

Quand on lui a demandé ce que les Celtics devaient retenir pour maximiser leurs chances en vue des play-offs, Irving a mis l’accent sur « la résilience, la patience et la persévérance ».

Par ailleurs, les Timberwolves sont venus à bout d’Oklahoma City (131-120) grâce à une grosse performance de Karl-Antony Towns auteur de 41 points et de 14 rebonds, Russell Westbrook terminant pour le Thunder avec 38 pts, 13 rebonds et 6 passes.

Mike Conley (40 pts) a permis à Memphis d’offrir une victoire à son public aux dépens de Portland (120-111) tandis que, portés par le Croate Bojan Bogdanovic (27 pts) et Darren Collison (22 pts), les Indiana Pacers ont pris le dessus sur Chicago 105-96.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20190524-3U3PUF 2019-05-24 17:33:25

    Vie privée: les internautes ne sont pas prêts à se rebeller

  2. Le gouvernement Michel (la suédoise MR, N-VA, VLD, CD&V) était lourdement déséquilibré entre nord et sud
: les francophones, avec le seul MR, ne disposait que de 20 sièges sur 63.

    Un gouvernement minoritaire au Nord? Ce n’est pas une première

  3. A la veille du match entre l’AS Roma et l’Inter Milan, le journal italien Corriere dello Sport est au cœur d’une polémique avec cette « une ».

    Discriminations: «On ne peut parler de racisme sans parler des blancs»

La chronique
  • Manifestations monstres contre Macron en France: ce qu’il faut oser dire

    Il n’y aura pas eu de chaos. La plupart des trains étaient à l’arrêt ce jeudi et la majorité des écoles, fermées. Mais les Français avaient anticipé ce « black thursday ». Si bien que le « mur du 5 décembre » n’a pas été érigé aussi haut que prévu.

    Emmanuel Macron aurait pourtant tort de considérer la partie gagnée. La mobilisation était très importante dans les manifestations. Et ce n’est que dans les...

    Lire la suite